Abbaye de Campénéac 🇫🇷

L’abbaye la Joie Notre-Dame de Campénéac est une abbaye trappiste française, fondée en 1953, et située en Bretagne, près de la forêt de Brocéliande, entre Rennes et Lorient. Fondée par l’abbaye de La Coudre, l’abbaye de Campénéac a rapidement prospéré, et a pu envoyer un groupe de soeur fonder le premier monastère de trappistines à Madagascar. C’est pas beau ça ? Aujourd’hui, l’abbaye la Joie Notre-Dame de Campénéac compte trente-deux soeurs (en 2018) qui continuent de vivre selon la règle de saint Benoît : « prière et travail » (« ora et labora » en latin). Les soeurs récitent sept offices chaque jour, le premier est à 4h15 du matin ! Leur travail est centré autour de leur troupeau de vaches, dont elles vendent le lait, mais aussi autour de la fabrication de biscuits et de chocolats. Depuis 1980, l’atelier de biscuiterie et chocolaterie tourne à fond grâce aux soeurs qui pétrissent, cuisent et conditionnent à la main tous leurs produits. De ses pains d’épices à ses galettes bretonnes en passant par ses fritures de chocolat noir, l’abbaye de Campénéac s’illustre par une production artisanale, très qualitative et surtout super bonne ! A à consommer sans modération (sauf peut-être en cas de régime !)

L’abbaye la Joie Notre-Dame de Campénéac est une abbaye trappiste française, fondée en 1953, et située en Bretagne, près de la forêt de Brocéliande, entre Rennes et Lorient. Fondée par l’abbaye de La Coudre, l’abbaye de Campénéac a rapidement prospéré, et a pu envoyer un groupe de soeur fonder le premier monastère de trappistines à Madagascar. C’est pas beau ça ? Aujourd’hui, l’abbaye la Joie Notre-Dame de Campénéac compte trente-deux soeurs (en 2018) qui continuent de vivre selon la règle de saint Benoît : « prière et travail » (« ora et labora » en latin). Les soeurs récitent sept offices chaque jour, le premier est à 4h15 du matin ! Leur travail est centré autour de leur troupeau de vaches, dont elles vendent le lait, mais aussi autour de la fabrication de biscuits et de chocolats. Depuis 1980, l’atelier de biscuiterie et chocolaterie tourne à fond grâce aux soeurs qui pétrissent, cuisent et conditionnent à la main tous leurs produits. De ses pains d’épices à ses galettes bretonnes en passant par ses fritures de chocolat noir, l’abbaye de Campénéac s’illustre par une production artisanale, très qualitative et surtout super bonne ! A à consommer sans modération (sauf peut-être en cas de régime !)

Voici les 6 résultats