Connaissez-vous la Chimay Rouge ? C’est une bière trappiste belge, brassée par l’abbaye Notre-Dame de Scourmont depuis 1863.  Avec sa belle robe brune et ses arômes naturels, on a bien envie d’y goûter ! La Chimay Rouge porte aussi le précieux label « Authentic Trappist Product », garantie de son authenticité monastique.

Mais la Chimay Rouge garde bien des secrets… Quels sont ses petits surnoms ? Pourquoi sa capsule est-elle rouge ? Qu’est-ce qui en fait une authentique bière trappiste ? Quelles sont ses répercussions sur l’emploi ?

Allez hop, on vous dit tout sur la Chimay Rouge en 6 anecdotes que vous ignorez probablement !

J’achète la Chimay Rouge

1/ La Chimay Rouge est la toute première bière des moines de Scourmont !

La Chimay Rouge est la toute première bière de l’abbaye de Scourmont. Les moines la brassent depuis 1863 ! À la même époque, les moines commencent également à brasser sa soeur jumelle, la Chimay Dorée ! Cette dernière était destinée à leur consommation personnelle tandis que la Chimay Rouge, plus forte, a directement été commercialisée. C’est donc officiellement la première Chimay !

C’est d’ailleurs pour cela qu’on la surnomme habituellement “Première”. Par ailleurs, ce nom de “Première” est le nom officielle de la Chimay Rouge en format 75cL. Quel bel hommage !

Première - Abbaye de Chimay - Chimay

Bouteille de Première (Chimay Rouge) servie avec du fromage “Grand Chimay” – Chimay

2/ La Chimay Rouge était une “boisson hygiénique”

À ses débuts, en plus de “Première”, on surnommait aussi la Chimay Rouge « bière de santé » ou « boisson hygiénique », pour ses effets apparemment médicaux. En effet, des écrits précisent que « certains doivent leur guérison à cette bière » !

En fait, si l’on donne à cette bière un petit côté médicinal à l’époque, c’est surement à cause du processus même de fabrication de la bière. En effet, l’eau utilisée passe par plusieurs étapes d’ébullition, tuant ainsi les microbes et donc rendant la boisson saine. Comparée à l’eau parfois polluée des rivières que l’on buvait au XIXe siècle, cela semblait donc très fort !

C’est donc sans doute un amalgam des moines de l’époque, mais c’est tout de même très rigolo ! À ne pas essayer en médicament, bien évidemment…

3/ La Chimay Rouge tire son nom de sa capsule

Malheureusement pour ceux qui y croyaient dur comme fer, le nom de Chimay Rouge ne vient pas de la couleur de sa belle robe acajou ! Même si à la lumière du jour la Chimay Rouge dévoile de jolis reflets rubis, ce n’est pas de là qu’elle tire son nom !

En fait, comme pour les autres Chimay, à ses débuts, la bière des moines n’était pas commercialisée, et n’avait donc pas d’étiquette. Mais il fallait bien un moyen de la distinguer des autres… Alors les moines choisirent le nom simple, mais pratique de “Chimay Rouge”, en référence à la couleur de sa capsule utilisée alors. Habile !

Capsules Chimay Rouge - Abbaye de Chimay - Divine Box

Le nom de la Chimay “rouge” vient de la couleur de sa capsule – Divine Box

4/ La Chimay Rouge est labellisée « Authentic Trappist Product »

La Chimay Rouge est une authentique bière trappiste labellisée “ATP” (Authentic Trappist Product). Le saviez-vous ? dans le monde, seules 12 abbayes peuvent se targuer de détenir ce précieux label ! Il faut trois conditions pour l’obtenir :

La bière doit être brassée au sein de l’abbaye

Pour acquérir le logo “ Authentic Trappist Product ”, la bière doit être brassée au sein même de l’abbaye. La Chimay Rouge est bien brassée dans des cuves situées en plein coeur de l’abbaye de Scourmont ! En tant que bonne élève elle respecte donc bien cette première condition.

Les Chimay Rouge sont brassées au sein même de l’abbaye de Scourmont – Divine Box

La bière doit être brassée par les moines ou sous leur strict contrôle

Pour remplir la deuxième condition du label “Authentic Trappist Product”, ce sont les moines eux-mêmes, ou si leurs forces ne le permettent plus, des employés, sous leur stricte contrôle, qui doivent brasser directement la bière.

Faute de moines pour assurer toutes les étapes assez physiques du brassage, des laïcs assurent la production de bière à Chimay. Cependant, les moines gardent un contrôle permanent sur la recette, les différentes étapes de production, la qualité, les volumes de production, le nombre d’employés…La deuxième condition est donc bien respectée.

Et pour la petite histoire : un système informatique qui a été mis au point par l’un des frères de l’abbaye contrôle les brassins !

Les moines de l’abbaye de Scourmont gardent un oeil sur la production des Chimay ! – Paris Match

Les bénéfices de la brasserie doivent être versés à l’abbaye, et les excédents reversés à des oeuvres à caractère social.

Dernière condition pour l’obtention du logo “Authentic Trappist Product” : les bénéfices générés par les ventes doivent être reversés directement à l’abbaye. Cela permet aux moines de subvenir à leurs besoins. En cas d’excédents, les bénéfices sont reversés à d’autres abbayes dans le besoin ou à des oeuvres caritatives.

Concrètement, il est difficile de savoir qui les moines aident précisément :

  • d’une part car c’est à la discrétion de chaque abbaye
  • d’autre part car c’est un facteur qui change en fonction des besoins et des époques

En revanche, on sait que par “oeuvres à caractère social”, on entend en partie l’entraide entre monastères. Les abbayes belges, dont l’abbaye de Scourmont, abondent en effet les monastères installés dans les pays en développement où le climat économique est nettement moins favorable. Chouette non ? Alors oui, boire une Chimay Rouge est un (petit) acte solidaire !

Chimay ATP - Abbaye de Chimay - Divine Box

Toutes les Chimay sont garanties « Authentic Trappist Product » – Chimay

5/ Les ingrédients de la Chimay Rouge sont uniques

Le goût unique de la Chimay Rouge viendrait de sa levure et de son eau ! Deux ingrédients de base certes, mais c’est leur rareté et leur unicité qui rendent cette bière si spéciale.

L’eau

En quoi l’eau utilisée pour brasser les Chimay Rouge est-elle si spéciale ? En fait, l’eau avec laquelle les moines de Scourmont brassent leurs bières est issue d’une nappe phréatique située juste en dessous de leur abbaye.

Ainsi, sa qualité et sa finesse sont régulièrement contrôlées par le laboratoire de l’abbaye et par des laboratoires indépendants. C’est un ingrédient très important, car il représente environ 95% de la bière ! Ah…heureusement qu’elle est la cette eau !

La levure

Il faut absolument que l’on vous raconte l’histoire des levures de Chimay ! En 1948, le Père Théodore cultive et isole des souches de levure uniques au monde : elles ne sont utilisées que pour les bières de Chimay !

Aujourd’hui, pour ne pas perdre ces précieuses levures, les moines font précieusement conserver les levures à différent endroits : à l’abbaye de Scourmont bien sûr, mais aussi en Angleterre et à l’université de Louvain en Belgique !

Avec autant de précautions, ça vous donne une idée de la qualité de ces souches de levure… !

Père Théodore - Abbaye de Chimay - Divine Box

Le père Théodore De Haene dans le laboratoire de la brasserie de Chimay – Divine Box

6/ La Chimay Rouge favorise l’emploi local

Saviez-vous que la Chimay Rouge est source d’emploi local à Chimay ? Aujourd’hui, l’abbaye de Scourmont emploie directement près de 200 personnes dont 110 spécialement pour la brasserie : c’est donc le plus gros employeur local.

En realité, l’enjeu d’employer au maximum est inscrit dans l’ADN de l’abbaye de Scourmont, depuis ses débuts en 1850. En effet, à l’époque, le Prince Joseph de Chimay céda ses terres aux moines, pour qu’ils puissent, avec leurs talents, aider au rayonnement de sa région en créant de l’emploi.

Aujourd’hui, par leur brasserie et leur fromagerie, les moines rendent ainsi honneur au Prince de Chimay à qui ils doivent leur existence !

Ah, et comment déguster la Chimay Rouge ?

Découvrons les arômes légers et fruités de la Chimay Rouge

  • À l’oeil : la Chimay Rouge brille sous sa mousse épaisse blanc cassé et sa belle robe brune aux reflets cuivre/rubis
  • Au nez : elle dégage des notes de caramel, d’abricot, de muscade et de fruits noirs.
  • En bouche : la Chimay Rouge vous chatouillera les papilles avec son goût fruité (abricots, fruits noirs), ses arômes caramel, d’épices (muscade, clou de girofle) et de torréfaction (banane mûre, pain grillé).

À déguster avec modération et santé !

Comment déguster la Chimay Rouge

Trois conseils des moines pour déguster une Chimay Rouge dans les règles de l’art :

  • avoir un verre “calice” de Chimay
  • servir la bière entre 10°C et 12°C (donc un peu fraîche)
  • l’accompagner d’un fromage trappiste de l’abbaye “Grand Chimay” !
Chimay Rouge avec fromage - Abbaye de Chimay - Chimay

Chimay Rouge servie sur un plateau, accompagnée d’un morceau de “Grand Chimay”, pour une dégustation parfaite ! – Chimay

Et pour goûter la Chimay Rouge ? 😋

Hop, c’est ici, juste en dessous ↓

Chimay Rouge - Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay)Chimay Rouge - Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay) 3
Ce produit est officiellement labellisé AUTHENTIC TRAPPIST PRODUCT
1 avis

Chimay Rouge – Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay)

Brune - 7% vol.

2,65

La Chimay Rouge est la toute première bière de l’abbaye de Scourmont : elle y est brassée depuis 1863 ! C’est en effet pour cela qu’on la surnomme habituellement « Première ». Quel bel hommage ! La Chimay Rouge possède une belle robe brune aux reflets cuivre/rubis, ainsi qu’une mousse épaisse blanc cassé. Ensuite, elle vous chatouillera les papilles avec ses arômes de caramel, de fruits, d’épices et de torréfaction. Et clou du spectacle, la Chimay Rouge de l’abbaye de Scourmont porte aussi le précieux label « Authentic Trappist Product », garantie de son authenticité monastique. Alors, on « Chimay » ? 😇 (avec modération !)

2,65

En stock

Sur le même sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires