Abbaye Notre-Dame de Scourmont (article) - Divine Box

En 1850, l’abbaye Notre-Dame de Scourmont est fondée à Chimay, en Belgique. Aujourd’hui, une communauté d’une vingtaine de moines y habite. Ils continuent à superviser la production de leurs célèbres bières, les Chimay ! Pourtant, au début de la communauté, l’installation n’est pas des plus aisées…

Heureusement, depuis que l’abbaye de Scourmont a ouvert sa brasserie en 1862, le succès est au rendez-vous ! On vous embarque avec nous pour un résumé de 3 minutes, c’est parti !

J’achète les produits de l’abbaye de Scourmont

Un bien bon prince ! 👑

L’abbaye Notre-Dame de Scourmont fut fondée en Belgique au milieu du XIXe siècle dans la région de Chimay, qui était très pauvre… Un curé d’un village proche, inquiet par la situation, s’attelle au problème, et voit en l’agriculture la solution pour relancer l’économie.

Il finit par obtenir du Prince de Chimay (lui-même !) des terres et de l’argent pour accueillir des moines trappistes, champions en agriculture ! Et hop, en 1850, dix-sept moines de l’abbaye belge de Westvleteren arrivent enfin à Chimay pour fonder un monastère. En avant !

Le prince de Chimay est un soutien de l’abbaye Notre-Dame de Scourmont dès les débuts de la communauté. – Divine Box

Gla-gla, il fait froid ❄️

Mais sur place à l’arrivée des moines, les conditions sont difficiles à l’abbaye de Scourmont… Les premières pommes de terre font la taille d’une noix, et il gèle même en juillet !

Et pourtant les conditions difficiles des débuts n’affectent pas la joyeuse communauté. Des archives amusantes rapportent par exemple que : « on voulut sonner l’Angélus mais il n’y avait ni cloche, ni sonnette… Qu’à cela ne tienne : on frappa sur le couvercle de la marmite ! ». Imaginez la scène …

Fort heureusement, le monastère rayonne et la communauté grandit à une vitesse folle : quatre-vingts moines en à peine dix ans ! L’abbaye de Scourmont grouille d’activité, et les moines créent même une école d’agriculture pour contribuer au développement de la région. Fait rarissime pour des trappistes dont la vie est d’abord contemplative, mais le Prince, à qui ils devaient beaucoup, y tenait !

Abbaye de Scourmont sous la neige - Crédit photo : Le Virage - Divine Box

L’abbaye Notre-Dame de Scourmont sous la neige, dans des conditions plus faciles qu’à leur arrivée !  – Crédit photo : Le Virage

Brasser pour économiser 🍺

Dès leurs débuts en 1850, les trappistes de l’abbaye de Scourmont boivent de la bière (notamment celle de Westvleteren !). À l’époque, la bière, épaisse et très nutritive, permet de compléter le régime ascétique des moines. Après réflexion, brasser eux-mêmes serait plus économique, et pourrait apporter un surcroît de revenus bienvenus !

Et hop, c’est chose faite en 1862 : la brasserie est lancée, uniquement pour la consommation des moines dans un premier temps. Mais dès 1863, ils commercialisent leur première bière, qui fait un carton dans la région !

Moines brasseurs de l'abbaye de Scourmont

À partir de 1862, les moines de l’abbaye de Scourmont s’occupent de leur nouvelle brasserie. – Divine Box

La communauté chamboulée ! 🚫

Mais la vie paisible de l’abbaye va être chamboulée… En effet, lors de la Première Guerre mondiale, douze moines sont mobilisés. L’abbaye de Scourmont poursuit sa vie monastique, mais est obligée de stopper net la brasserie.

En 1930, la crise économique ralentit la production alors qu’elle était re-partie ! Elle s’arrête enfin totalement à la Seconde Guerre mondiale, car à l’époque une trentaine de moines est mobilisée au front, et 3000 soldats allemands chassent les moines de l’abbaye en 1940 et une nouvelle fois en 1942 ! Pfiou, ça fait beaucoup…

Eglise de l'abbaye de Scourmont - Divine Box

La vie monastique de l’abbaye Notre-Dame de Scourmont est chamboulée par les guerres mondiales – Divine Box

Le succès des Chimay ! 🏅

À la fin de la guerre en 1944, les moines récupèrent une abbaye où tout est à refaire…Ils modernisent la production tout en gardant des recettes et procédés traditionnels. Les bières de Chimay connaissent alors un succès national.

À tel point qu’en 1974, un dilemme se pose : faut-il limiter la production pour protéger la vie monastique ou grandir pour préserver l’emploi dans une région pauvre ? Les deux, tiens ! En gardant le brassage dans l’abbaye avec les moines, mais en déléguant les tâches administratives hors de l’abbaye de Scourmont. Habile !

Les quatres bières Chimay de l'abbaye de Scourmont - Divine Box

Les quatres bières Chimay de l’abbaye de Scourmont – Crédit photo : @franskur_lifstil (Instagram)

Et aujourd’hui ? ⛪️

Aujourd’hui, à l’abbaye Notre-Dame de Scourmont, la vingtaine de trappistes de la communauté suit la règle de saint Benoît “ora et labora” dans la prière (premier des sept offices à 4h30 !) et le travail.

La communauté s’est physiquement désengagée de la production de fromage ou de bière de Chimay, mais les moines contrôlent soigneusement les 18.000.000 litres brassés annuellement, conformément aux exigences du logo « Authentic Trappist Product ».

Et au total, l’abbaye de Scourmont emploie plus de cent salariés. Si le prince de Chimay le savait, il en serait très heureux !

Les frères de Scourmont supervisent la production des bières de Chimay - Divine Box

Les frères de Scourmont supervisent la production des bières de Chimay – Crédit Photo : Paris Match

Le fromage français ! 🧀

L’abbaye de Scourmont est connue pour ses bières de Chimay, mais aussi pour ses fromages ! Créée à la fin des années 1850, la fromagerie a pour but premier de nourrir la communauté mais la qualité n’est pas au rendez-vous… Un moine part alors se former en France (cocorico !) à Sept- Fons, pour y apprendre la recette traditionnelle du fromage monastique du Port-du-Salut.

Et hop, en 1876, l’abbaye Notre-Dame de Scourmont sort son premier fromage de qualité ! Depuis, environ dix variétés existent, dont certaines avec un affinage aux bières de Chimay. Miam !

Fromage de Chimay - Divine Box

Les fromages de Chimay s’accordent avec les bières de l’abbaye, comme ici la Chimay Dorée – Divine Box

L’Auberge de Poteaupré 🛏️

Fidèle à la tradition des brasseries trappistes, l’abbaye de Scourmont possède sa taverne, baptisée l’ « Auberge de Poteaupré ». Elle a été inaugurée pour un banquet de mariage en 1970 !

Maintenant chaque année, 150.000 visiteurs peuvent notamment y boire un coup et se restaurer, avec des menus spéciaux préparés avec de la bière de Chimay comme la Bleue, la Rouge ou la Dorée !

Et ce n’est pas tout puisque l’auberge de Poteaupré fait aussi office d’hôtel ! Là encore, le nom des sept chambres reprend celui des bières de Chimay : Rouge, Triple, Bleue etc…

Porte et jardin de l'Auberge de Poteaupré - Divine Box

L’Auberge de Poteaupré, un passage obligé de l’abbaye de Scourmont – Divine Box

Découvrez les produits de l’abbaye de Scourmont 👇

Cliquez ici pour découvrir sur notre boutique les produits de l’abbaye de Scourmont, ou bien laissez-vous tenter par notre sélection de bières trappistes juste en dessous :

Chimay Bleue - Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay) - Divine BoxChimay Bleue - Abbaye de Scourmont (Chimay) - Divine Box

Chimay Bleue – Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay)

Brune - 9% vol.

3,45

A l’origine, la Chimay Bleue était une bière saisonnière, uniquement brassée pour Noël, entre 1948 et 1954. Mais vu son succès, elle a rapidement figuré dans le catalogue des moines de l’abbaye de Scourmont ! Tant mieux, non ? Sous une belle mousse beige clair épaisse, elle dévoile une robe brun foncé. Côté dégustation, elle vous chatouillera le palais avec ses arômes de chocolat, de caramel, d’épices, de fruits noirs et de raisins secs. Clou du spectacle, la Chimay Bleue est labellisée « Authentic Trappist Product », un label rarissime garantissant son authenticité monastique. C’est pas beau ça ? A servir avec modération et entre 10°C et 12°C : une pépite ! Les experts notent la Chimay Bleue 100/100… 😇

En stock

Chimay Dorée - Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay) - Divine BoxChimay Dorée - Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay) - Divine Box

Chimay Dorée – Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay)

Blonde - 4,8% vol.

2,70

La Chimay Dorée est la bière trappiste la plus ancienne de l’abbaye de Scourmont ! Mais peu le savent, car elle n’est commercialisée que depuis… 2013 ! En effet, elle a été le privilège des moines et des hôtes depuis ses débuts en 1862. La recette actuelle, qui date de 2006, lui confère une robe blonde aux reflets orange/or et une mousse blanche moyenne. Côté dégustation, elle vous épatera avec ses arômes de fruits, d’agrumes, d’épices et d’herbe coupée ! Cerise sur le gâteau, la Chimay Dorée est labellisée « Authentic Trappist Product », la garantie officielle de son authenticité monastique. C’est pas beau ça ? A savourer fraîche entre 6°C et 8°C, et avec modération ! 😇

Encore 5 en stock

Chimay Triple (Blanche) - Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay) - Divine BoxChimay Triple - Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay) - Divine Box

Chimay Triple (Blanche) – Abbaye Notre-Dame de Scourmont (Chimay)

Blonde - 8% vol.

2,957,20

La Chimay Triple est la petite dernière des bières trappistes de l’abbaye de Scourmont ! Elle n’est en effet brassée « que » depuis 1966 (quand même…). Surnommée « blanche » à ses débuts, en raison de la couleur de sa capsule, elle est renommée officiellement « Triple » en 1996. Avant de la déguster, prenez d’abord le temps de regarder sa belle robe blonde et son épaisse mousse blanche ! Et ensuite, quand elle est bien fraîche (6°C – 8°C), on peut y aller. Vous savourerez au nez et en bouche alors ses notes d’agrumes, de fruits blancs, d’épices et de torréfaction. Joli bouquet d’arômes pour cette Chimay Triple qui porte le rarissime logo « Authentic Trappist Product ». C’est la garantie officielle de son authenticité monastique : c’est pas beau ça ? Alors, on Chimay ? (et avec modération…) 😇

En stock

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires