vin de provence blog barroux divine box

La Provence est certainement la région de France qui cultive de la vigne depuis le plus longtemps. En effet, ce sont les grecs qui ont apporté la vigne en Gaule, à partir de leurs comptoirs sur la côte méditerranéenne (Marseille (Massalia), Nice (Nikaia) ou encore Antibes (Antipolis)). Aujourd’hui cette région rassemble de très grands vins et des appellations prestigieuses comme “Châteauneuf du Pape” près d’Avignon ! Mais la région compte aussi et surtout quelques monastères dont certains produisent du vin d’abbaye. On vous emmène faire une visite mi-oenologique mi-monastique sous le soleil provençal. En avant !

J’achète les produits de l’abbaye de Lérins

J’achète les produits de l’abbaye du Barroux

J’achète les produits du monastère de Jouques

J’achète les produits du monastère de Solan

Les soeurs de l’abbaye de Jouques pendant les vendanges

Actuellement, en Provence, 4 abbayes enfilent leur casquette de vigneron pour réaliser d’excellents vins 100% monastiques ! Nous allons vous les présenter une par une, de la plus ancienne à la plus récente. C’est parti !

 

L’abbaye de Lérins : une île, une abbaye millénaire, un vin d’excéption

L’abbaye de Lérins est peut-être une des abbayes les plus anciennes de France, et clou du spectacle : elle est encore en activité ! C’est en 410 après J.C. que saint Honorat s’installe sur une île au large de Cannes pour y trouver plus de calme. Il est rapidement rejoint par d’autres moines et la communauté s’agrandit considérablement.

Aujourd’hui (et après beaucoup de péripéties), le monastère de Lérins compte 21 cisterciens qui vivent selon la règle de saint Benoît “Ora et Labora” (ce qui signifie “Prière et Travail”). Et pour la partie “travail”, les moines de chôment pas ! Huile d’olive, liqueurs de Lérins ou vins d’abbaye, leur production est typiquement méditerranéenne. Allons donc un peu plus en détail dans la production de leurs vins monastiques !

Les moines de Lérins sont en effet à la tête d’un vignoble de 8 hectares et demi. La vigne y est cultivée depuis l’époque médiévale, notamment pour les besoins de la messe et la consommation personnelle des moines de jadis ! Ce n’est que dans les années 1990 que le vignoble commence à être enfin exploité pour en distribuer le fruit au grand public.

Le vignoble de l’abbaye de Lérins se distingue par trois forces :

  • un terroir exceptionnel. L’île est en effet constituée d’un mélange de roches calcaires et de dolomites (une roche marine pleine de magnésium), le tout recouvert d’un limon argileux. Tout est parfait pour l’implantation de la vigne : le calcaire retient les éléments nutritif, les dolomites conservent la neutralité du sol et le limon argileux est parfait pour le drainage des eaux de pluie !
  • un climat avantageux. Le soleil et la chaleur de la zone méditerranéenne sont en effet adoucis par des vents marins chargés d’humidité. Bref, tout ce qu’il faut pour une vigne en pleine forme !
  • un mode de production respectueux de la nature. Cela s’illustre de différentes manières. Par exemple, les moines, proches de la Création, font tout à la main : ébourgeonnage, vendanges et vinification. Ensuite, les frères cisterciens n’utilisent aucun herbicide ! Il faut dire que le sel apporté par la brise marine se charge de nettoyer le sol, ce qui est donc très pratique…

Bref, tout cela donne d’excellentes cuvées, réputées dans le monde monastique mais aussi et surtout au delà, jusqu’au Japon ! Les moines sortent ainsi chaque année environ 40000 bouteilles de vin monastique, réparties en 5 vins rouges et 3 vins blancs.

Pour la petite anecdote, ces vins de Lérins ont été servis plusieurs années de suite au jury du festival de Cannes et même à la table du G20 ! Que voulez-vous de plus ? 😇

Sur cette vue aérienne de l’abbaye de Lérins on peut apercevoir les rangs de vignes, bien rangés !

Abbaye de Jouques : quand produits de la vigne rime avec humour !

Beaucoup plus récente puisque fondée en 1967, l’abbaye de Jouques est installée sur un petit plateau surplombant la vallée de la Durance.

Elle compte aujourd’hui 45 soeurs bénédictines qui vivent selon la règle de saint Benoît “prie et travaille”. Elles assistent ainsi à sept offices par jour (le premier à cinq heures du matin !), et travaillent de leurs mains pour subvenir à leurs besoins.

Vous pouvez aussi regarder ici notre vidéo pour en apprendre plus sur l’abbaye de Jouques :

Côté vignoble, l’abbaye se situe dans l’appellation “coteaux-d’Aix-en-Provence”. C’est donc sous cette appellation que les soeurs produisent leur vin monastique. Plus de huit hectares de vignes sont ainsi entretenus toute l’année et vendangés par les soeurs.

Et en matière de vins monastiques, les soeurs aiment bien plaisanter ! Voici deux beaux exemples :

  • Une parcelle de vignes, très capricieuse et dure à entretenir, s’appelle par exemple “la parcelle Saint-Jérôme”, en référence au saint, connu pour ses grandes colères
  • Plus récemment, les soeurs ont sorti une toute nouvelle cuvée : un vin rouge baptisé “Louange”. Pourquoi ce nom ? Eh bien sur l’étiquette, on peut y lire : “Sa louange sera toujours sur ma bouche”…

Alors, qui a dit que les religieuses n’avaient pas d’humour ?

Et voilà, tout cela donne ainsi 3000 bouteilles de vin d’abbaye par an, certifiées AOC. Une petite production pour une communauté bourrée d’humour et de dynamisme !

À l’abbaye de Jouques, les vignes poussent au son des cloches du monastère !

Abbaye du Barroux : un projet “Via Caritatis” de grande envergure !

Aussi arrivés en Provence dans les années 70, les bénédictins du Barroux suivent, comme les deux autres abbayes, la règle de saint Benoît. Les 55 moines prient donc huit fois par jour, avec le premier office, les matines, à 3h30 du matin !

Côté travail (“labora”), ils ont peu à peu développé le projet de redonner vie au vignoble de leur domaine. Car ce dernier est notoire, grâce à trois particularités remarquables :

  • Sa densité. Grâce à la densité élevée de pieds de vignes sur leurs huit hectares de vignoble, les moines obtiennent des vins particulièrement concentrés, c’est-à-dire aux arômes très développés.
  • Son climat. Le climat provençal est en effet très favorable à des raisins bien mûrs, grâce à son soleil et à sa chaleur, naturellement régulés par le vent méditerranéen
  • Son histoire. Le vignoble actuellement cultivé par les moines a en effet appartenu au pape au XIVe siècle ! C’est un des tout premiers vignobles pontificaux, portant donc tout un héritage avec lui…

L’abbaye du Barroux en vidéo ça donne ça !

Pour aller encore plus loin dans leur projet de valorisation du terroir, les moines du Barroux se sont associés avec d’autres vignerons du mont Ventoux pour produire une gamme de vins : “Via Caritatis” (la Voie de la Charité).

Elle unifie ainsi le savoir des vignerons à la sagesse des moines, tout en unissant leurs forces pour mieux répartir leurs coûts. Financièrement, tout le monde s’y retrouve mieux, et cela permet de créer de la valeur pour la région. Gagnant gagnant !

Ce projet concerne ainsi 7 vins d’abbaye différents, de qualité très élevée. En effet, plusieurs personnalités du monde du vin les aident à tirer le meilleur de leur terroir, comme par exemple :

  • Jean-Robert Pitte, Président de l’Académie du Vin de France
  • Philippe Cambie, oenologue reconnu
  • Jean-Dominique Artaud, ancien chef de culture du Domaine de la Janasse en Châteauneuf-du-Pape

Un de leurs efforts est de produire en bio et en effectuant notamment la majeure partie de leur travail à la main !

Bref, que du bonheur !

Un moine bénédictin au travail dans la vigne pour produire le fameux vin du Barroux

Au monastère de Solan, tout est bio, tout est bon !

Et pour terminer notre petit tour, on reste dans la région d’Avignon : bienvenue au monastère de Solan ! Ces religieuses orthodoxes sont arrivées dans la région dans les années 1990 mais leur histoire commence il y a mille ans, sur la presqu’île grecque du mythique Mont Athos !

Là bas vivent encore environ 2000 moines et moniales regroupés en plusieurs monastères. En 1978, l’un d’entre eux choisi d’envoyer des religieuses en France. Ces dernières s’installent d’abord dans le Vercors mais deviennent rapidement trop nombreuses. C’est pour cela qu’elles s’installent finalement à côté d’Avignon dans un lieu plus grand appelé “Solan” !

 

Aujourd’hui, dix-sept soeurs orthodoxes habitent le monastère de Solan ! Sous leurs longs habits noirs, elle vivent un mode de vie monastique traditionnels , s’inspirant notamment des préceptes de saint Basile (IVe siècle).

Et pour en apprendre plus sur le monastère de Solan et ses vins d’abbaye vous pouvez regarder notre petite vidéo :

Dans le paysage monastique, de nombreuses communautés se mettent à faire des produits monastiques bio. Et à Solan, les soeurs sont à la pointe de cette mouvance !

Parmi tous leurs produits, leur vin monastique est lui aussi, bien évidemment, issu de l’agriculture biologique ! « Nous préférons confier notre terre à saint Gilles, notre patron, plutôt qu’aux produits chimiques » plaisante Mère Hypandia.

Concrètement, , elles ont mis en place de nombreuses techniques rudement efficaces :

  • elles enrichissent leurs sols avec notamment du fumier et du marc de raisin composté
  • elles recouvrent les sols de paille pour les protéger du soleil et stopper les mauvaises herbes
  • pour lutter contre les maladies de la vigne comme l’oïdium ou le mildiou, les soeurs utilisent aussi de petites quantités de cuivre et de soufre, qu’elles associent à des extraits de plantes (purins, tisanes…) ou à des petites roches broyées.

Bref, les soeurs de Solan débordent ainsi d’ingéniosité pour respecter la création et produit, sans mauvais jeux de mots, de “bons” vins !

Et pour couronner le tout, les soeurs étiquettent leurs cuvées de vin d’abbaye avec les noms de saints : « Sainte Sophie », « Sainte Catherine » ou bien « Saint Simon »… Comme ça, leurs spiritueux sont aussi spirituels !

Les soeurs de Solan cueillent elles-mêmes le raisin de leurs vignes, et réalisent avec un délicieux vin monastique

Et pour goûter ces vins monastiques ?

Sur place bien sûr, voici les adresses :

  • Pour l’abbaye de Lérins : Abbaye de Lérins, Île Saint-Honorat, 06400 Cannes
  • Pour l’abbaye de Jouques : Abbaye de Jouques, Chemin du Pey, Autoroute du Val de Durance, 13490 Jouques
  • Pour celle du Barroux : Abbaye du Barroux, 1201 Chemin des  Rabassières, 84330 Le Barroux
  • Et enfin pour le monastère de Solan : Monastère de Solan, 1942 Route de Cavillargues, 30330 La Bastide-d’Engras

Ou bien si vous voulez les acheter en ligne vous pouvez cliquez sur les liens ci-dessous :

découvrir les produits de l’abbaye de Lérins !
découvrir les produits de l’abbaye du Barroux !
découvrir les produits de l’abbaye de Jouques !
découvrir les produits du monastère de Solan !
ou laissez-vous tenter par notre petite sélection ci-dessous :

Vin Blanc "Vox Caritatis" - Abbaye Sainte Madeleine du Barroux - Divine Box
25 avis

Vin blanc « Vox Caritatis » – Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux

Blanc - 13,5% vol.

11,75

Le vin blanc « Vox Caritatis » est un petit bijou de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux ! Préparé par les les moines en plein coeur de la Provence, il est le fruit d’un vignoble exceptionnel. Naturellement assaini par le mistral provençal, ses plants de vigne bénéficient de la fraîcheur du milieu montagneux environnant, tout en profitant du remarquable ensoleillement régional ! Et ce n’est pas tout : les moines de l’abbaye du Barroux les cultivent selon des méthodes traditionnelles. En effet, la quasi totalité du vignoble est entretenue à la main ! Au nez, le vin blanc « Vox Caritatis » révèle de subtils arômes de fleurs blanches avec des pointes de fruits blancs évoquant la pêche, la pomme et la poire. On retrouve ces fruits blancs en bouche lors de la dégustation, qui évolue sur une belle acidité. Bref, le vin idéal pour profiter d’un bon plat léger ou d’une salade composée en famille ou avec les copains 😇

11,75

En stock

Vin Rosé "Vox Caritatis" - Abbaye Sainte Madeleine du Barroux - Divine BoxVox Caritatis Rosé - Abbaye du Barroux
92 avis

Vin Rosé « Vox Caritatis » – Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux

Rosé - 13,5% vol.

12,00

Le vin rosé « Vox Caritatis » vient se rajouter à la belle collection de vins de l’abbaye du Barroux ! Les moines profitent en effet sur place des éléments : un ensoleillement provençal qui apporte la chaleur, et le mistral qui lui conserve de la fraîcheur. Sympa, non ? Et pour respecter la création, les moines de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux utilisent des méthodes traditionnelles pour traiter les vignes et font les vendanges à la main. Tout cela se retrouve dans le vin rosé « Vox Caritatis » ! Au nez, se dégagent des notes de fruits rouges et de fleurs, mais en bouche, les agrumes l’emportent ! Le vin rosé « Vox Caritatis » accompagnera parfaitement vos apéros d’été où (et avec qui) que vous soyez ! N’hésitez pas à goûter cette nouveauté, ça ne sera pas en v(a)in. 😇

12,00

En stock

Vin rouge Louange - Abbaye Notre-Dame de Fidélité de Jouques - Divine Box
Ce produit est officiellement labellisé MONASTIC (en savoir plus)
23 avis

Vin rouge « Louange » – Abbaye Notre-Dame de Fidélité de Jouques

Rouge - 14% vol.

18,00

Ce vin rouge « Louange » nous vient tout droit de Provence ! Nouvelle cuvée 100% grenache, c’est l’un des produits phares de l’abbaye Notre-Dame de Fidélité de Jouques. Les quarante-cinq bénédictines y cultivent et vendangent avec amour leurs huit hectares de vignes ! Et ça se sent… Un véritable travail d’équipe ! Pour confectionner ce vin, les sœurs de l’abbaye de Jouques bichonnent les vieilles vignes et sélectionnent le grenache noir. Une cuvée qui offre ainsi un vin aux arômes de fruits mûrs et d’épices faisant honneur à la région ! Il se savoure à température ambiante, en accompagnement d’une viande froide ou saignante ou d’une coupe de fruits rouges. C’est sûr, ce vin rouge « Louange » ravivera vos papilles et vous transportera sur les routes de Provence ! Alors attachez vos ceintures, départ imminent ! 😇

18,00

En stock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires