Westmalle Tripel

La Westmalle Tripel est une bière trappiste bonde qui titre à 9,5% (vol.). Brassée depuis 1956 par l’abbaye de Westmalle en Belgique, elle dévoile des arômes de fruits mûrs, de banane, et une amertume balancée. Elle est souvent surnommée « l’archétype de la bière blonde », « la blonde la plus célèbre » et surtout « la mère de toutes les triples ». Mais savez-vous pourquoi ?
On vous explique tout ce que vous devez savoir sur la mythique Westmalle Tripel juste en dessous, c’est parti !

J’achète la Westmalle Tripel

La Westmalle Tripel est brassée par les moines trappistes de l’abbaye de Westmalle, en Belgique

La Westmalle Tripel est brassée par les moines trappistes de l’abbaye de Westmalle, en Belgique – Divine Box

1/ La Westmalle Tripel s’appelle « la mère de toutes les triples »

Saviez-vous qu’on surnomme la Westmalle Tripel « la mère de toutes les triples » ? C’est tout simplement parce qu’elle est la première bière du monde de la catégorie des triples !

La Westmalle Tripel a été brassée pour la première fois par les moines de l’abbaye de Westmalle en 1934, à l’occasion de la mise en opération de leur nouvelle salle de brassage. Par la suite, la recette sera légèrement changée en 1956, et c’est encore cette recette qui est utilisée aujourd’hui. La Westmalle Tripel est donc historiquement bien la première triple du monde !

Mais pourquoi l’appeler « Tripel » ? Et non, ce n’est pas parce qu’elle a une triple fermentation, comme on le croit souvent.

En réalité, ce terme fait tout simplement référence à la triple dose de matières premières que contenait à l’origine cette bière. En 1934, la Westmalle Tripel contenait en effet trois fois plus de malt, de houblon et de levure que la bière trappiste originelle de Westmalle, l’ « Enkel », une bière blonde et légère qu’ils brassaient au XIXe siècle pour leurs repas au réfectoire.

Aujourd’hui, tout le monde utilise le terme « triple » pour simplement désigner un style de bière : la bière blonde forte, dont le degré d’alcool oscille entre 7 et 10% (vol.). Ce terme n’a donc aujourd’hui plus aucun rapport avec un quelconque triplement d’ingrédients. Mais tout le monde utilise quand même ce terme inventé par les moines de Westmalle, qui sont donc bien les premiers à avoir brassé la véritable triple !

 

Ci-dessus, un moine de Westmalle travaillant dans sa brasserie en 1966, date à laquelle la Westmalle Tripel était déjà depuis 20 ans la toute première bière du genre triple dans le monde entier

Ci-dessus, un moine de Westmalle travaillant dans sa brasserie en 1966, date à laquelle la Westmalle Tripel était déjà depuis 20 ans la toute première bière du genre triple dans le monde entier ! – Divine Box

2/ La Westmalle Tripel est brassée dans la plus vieille brasserie trappiste du monde encore en activité !

L’abbaye de Westmalle est assez « récente » dans le paysage monastique, puisqu’elle a été construite en 1794. Les moines trappistes n’y construisent une brasserie qu’en 1836, et c’est elle qui est encore en activité de nos jours !

Certes, en 180 ans d’histoire elle a bien connus quelques aventures : notamment pendant la première Guerre mondiale, quand ses cuves furent réquisitionnées par l’envahisseur allemand « au nom de l’effort de guerre». Mais dans le paysage monastique, aucune brasserie, parmi celles qui sont encore en activité, n’a été construite il y a si longtemps !

Mais alors pourquoi construire une brasserie ?

Parce que le 14 septembre 1836, le pape Grégoire XVI unifie les règles des moines trappistes alors en vigueur. Résultat : tous les trappistes sont désormais autorisés à boire de la bière ! Ni une ni deux, les frères de l’abbaye de Westmalle sautent sur l’occasion, et décident de produire eux-mêmes leur propre bière plutôt que d’en acheter ! Car la bière, aussi surnommée « le pain liquide », est aussi très pratique pour se nourrir, notamment pendant le carême !

C’est ainsi que leur brasserie ne servira d’abord, pendant quelques années, qu’à brasser leur bière de table au réfectoire, la fameuse « Enkel. » C’est elle qui servira ensuite d’étalon à leurs futures bières Westmalle Dubbel et Westmalle Tripel.

C’est lorsqu’il se mirent à brasser la Westmalle Dubbel en 1856 qu’ils en vendirent quelques unes à la porte de leur abbaye. Mais le succès fut si grand que la brasserie de l’abbaye commença bien vite à se forger une sacré réputation ! Seulement 5 ans plus tard, en 1861, les moines décident donc d’ouvrir leur brasserie sur le monde, et de commercialiser à plus grande échelle leurs bières, en s’inspirant de leurs voisins de l’abbaye de Scourmont, qui brassent la fameuse Chimay.

 

La Westmalle Tripel est brassée dans la plus vieille brasserie trappiste du monde en activité, qui contient encore ces très belles cuves en cuivre

La Westmalle Tripel est brassée dans la plus vieille brasserie trappiste du monde en activité, qui contient encore ces très belles cuves en cuivre – Divine Box

3/ La Westmalle Tripel, une bière brassée pour stimuler l’emploi local !

Après la seconde Guerre mondiale, l’emploi n’est pas au beau fixe en Belgique. Le chômage grimpe en flèche. Face à ce constat, les moines de l’abbaye de Westmalle veulent réagir. Mais comment faire ?

D’un côté ils pourraient augmenter les volumes de production de leur brasserie, et ainsi favoriser l’emploi local. Mais de l’autre, les moines ont aussi pour habitude de ne brasser que ce qui leur est nécessaire pour vivre, pour ne pas rentrer dans une logique de course à l’argent.

Après avoir beaucoup réfléchi, les frères décident finalement par charité de se lancer dans de grands travaux d’agrandissements de la brasserie, pour pouvoir embaucher plus de salariés… tout en veillant à rester prudents sur leurs volumes ! Les frères gardent en effet un fort contrôle de chaque étape du brassage, pour respecter l’authenticité monastique.

À partir de 1950, les laïcs côtoient donc les moines dans la brasserie de l’abbaye. Aujourd’hui, cela représente tout de même une cinquantaine de personnes…

 

La brasserie de Westmalle emploie des laïcs depuis 1950 pour stimuler l’emploi local

La brasserie de Westmalle emploie des laïcs depuis 1950 pour stimuler l’emploi local – Divine Box

4/ La Westmalle Tripel est une authentique bière trappiste

La Westmalle Tripel est l’une des seules bières au monde à pouvoir s’appeler officiellement une bière trappiste. Cela veut dire qu’elle peut porter sur son étiquette le très précieux logo « Authentic Trappist Product». Celui-ci garantit en effet 3 choses :

1. La bière est brassée au sein de l’abbaye

La Westmalle Tripel est brassée au sein de la brasserie, construite en 1836 et réagrandie plusieurs fois par la suite. Or la brasserie a bien été construite au sein de l’abbaye, tout est donc en règle !

 

La Westmalle Tripel est brassée au sein même de la très belle abbaye de Westmalle

La Westmalle Tripel est brassée au sein même de la très belle abbaye de Westmalle – Divine Box

2. La bière est brassée par les moines ou sous leur strict contrôle

  • De 1934 à 1950, les moines de l’abbaye brassaient eux-mêmes la Westmalle Tripel.
  • À partir de 1950, ils la brassaient avec l’aide de laïcs, afin de stimuler l’emploi local.
  • Et depuis 1992, les frères ont pris la décision de se retirer physiquement du brassage, pour n’y avoir qu’un rôle de contrôle. En effet, la communauté était alors devenue moins nombreuse au fil des ans, et il fallait pouvoir tout de même préserver une vie de prière adéquate avec leur vocation. De plus, les moines travaillent aussi déjà dans leur fromagerie et leur boulangerie !

Depuis 1992, les moines restent donc « à distance tout en contrôlant soigneusement » le brassage, conformément aux strictes exigences de l’Association Internationale Trappiste. Et pour preuve, le père Abbé, et l’un des moines qui le seconde, contrôlent chaque jour directement la production !

 

Aujourd’hui, les moines de Westmalle ne brassent plus physiquement la Westmalle Tripel, pour pouvoir se consacrer davantage à la prière, mais en contrôlent encore scrupuleusement chaque étape de la recette – Divine Box

3. Les bénéfices des bières servent à faire vivre les moines, et les surplus sont distribués à des oeuvres caritatives

Aujourd’hui le brassage de la Westmalle Tripel représente 70% de la production de l’abbaye ! Elle est donc à ce titre l’une des principales sources de revenus de l’abbaye !

Côté associatif, l’abbaye n’est pas non plus en reste : à la fin du XIXe siècle, elle a augmenté la taille de sa brasserie et sa production pour pouvoir aider une fondation au Congo. Et aujourd’hui, les moines reversent une partie de leurs bénéfices à de nombreuses associations belges, notamment pour lutter contre la pauvreté et améliorer les conditions de vie dans certains bidonvilles de pays en voie de développement. Et ça c’est précieux non ?

 

Le logo « Authentic Trappist Product » présent sur l’étiquette de la Westmalle Tripel atteste que la bière est bien brassée sous le contrôle des moines dans leur abbaye

Le logo « Authentic Trappist Product » présent sur l’étiquette de la Westmalle Tripel atteste que la bière est bien brassée sous le contrôle des moines dans leur abbaye – Divine Box

5/ La Westmalle Tripel a des ingrédients uniques au monde !

1. Une eau exceptionnelle

Selon certains, l’incroyable goût de la Westmalle Tripel provient de l’eau avec laquelle elle est brassée. En effet, depuis les origines, l’abbaye puise son eau dans une nappe phréatique située à 70 mètres sous ses terres. Ici, l’eau de ruissellement est naturellement filtrée par une couche d’argile. Résultat ? Une eau de source naturellement pure !

Quand on sait que la Westmalle Tripel est constituée à 90% de cette eau, on peut dire que cette source est un petit trésor, non ?

2. Une levure exclusive

Pour brasser la Westmalle Tripel, les moines utilisent la même levure depuis 1956. C’est notamment elle qui lui donne son célèbre et caractéristique goût de banane lors de la fermentation. Cette levure est unique au monde, et les moines la conservent précieusement ! Depuis 1976, l’abbaye de Westvleteren en a pris une souche, qu’elle utilise également pour brasser ses célèbres Westveleteren. Mais ils sont les seuls à pouvoir en profiter (solidarité monastique oblige) !

 

Ci dessus, la fontaine dans le cloître de l’abbaye de Westmalle, qui exploite directement la source d’eau pure située sous l’abbaye, également utilisée pour brasser la Westmalle Tripel

Ci dessus, la fontaine dans le cloître de l’abbaye de Westmalle, qui exploite directement la source d’eau pure située sous l’abbaye, également utilisée pour brasser la Westmalle Tripel – Divine Box

6/ La Westmalle Tripel, l’une des meilleures bières du monde

La Westmalle Tripel est plutôt très bien rangée dans les classements mondiaux. La conséquence de ses ingrédients exceptionnels ?

On vous laisse juger vous même :

  • Le site RateBeer est un site d’experts qui classent et notent plus de 200 000 bières du monde entier, parmi plus de 16 000 brasseries. Et quelle note ces experts donnent-ils à la Westmalle Tripel ? (roulements de tambours)… 99/100 ! Pas mal non ?
  • Sur le même site, les mêmes experts la rangent à la 8ème place dans le Top 50 des Triples !
  • La Revue du Vin de France lui donne la très bonne note de… 16/20 !
  • BeerAdvocate lui attribue la note « outstanding » de 4,3 sur 5.
  • Saveur Bière lui décerne la note de 4,5 sur 5.
  • Belgibeer la classe dans le top 10 des meilleures bières trappistes.
  • Le Paradis de la Bière lui décerne la note de 7/10.

Bref, la Westmalle Tripel, c’est du solide !

 

La Westmalle Tripel est notée 99/100 sur le site d’experts RateBeer !

La Westmalle Tripel est notée 99/100 sur le site d’experts RateBeer ! – Crédits Photo : @Beeronlineitaly (Instagram)

Et pour goûter la Westmalle Tripel ? 😋

Hop, c’est ici, juste en dessous ↓

Westmalle Tripel - Abbaye Notre-Dame du Sacré-Coeur de Westmalle - Divine BoxWestmalle Tripel - Abbaye de Westmalle - Divine Box

Westmalle Tripel – Abbaye de Westmalle

Blonde - 9,5% vol.

3,05

La Westmalle Tripel est surnommée « la Mère de toutes les triples » ! En effet, c’est elle la toute première bière « Tripel » au monde, brassée depuis 1934 par les moines de l’abbaye de Westmalle ! Une légende incontestée aujourd’hui, et notée 99/100 par les experts. Servie entre 8°C et 14°C, elle vous chatouillera le palais par ses arômes de fruits mûrs et de banane. Vous pourrez aussi admirer sa robe blonde aux reflets orange/or surplombée par une belle mousse épaisse blanche. De quoi se régaler entre amis ! Et cerise sur la bière : la Westmalle Tripel porte le rarissime logo « Authentic Trappist Product », qui garantit son authenticité monastique. Un mythe, on vous dit ! Qui se déguste d’ailleurs avec modération, on compte sur vous 😇

En stock

Sur le même sujet :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires