Abbaye de Maylis-Guide utilisation- cire du Bénédit - Divine Box

Peut-être connaissez-vous déjà la cire du Bénédit ? C’est une cire fabriquée par les moines bénédictins de l’abbaye de Maylis, à partir d’ingrédients 100% naturels. Elle nourrit et protège le bois, les meubles et les parquets anciens, tout en laissant une belle finition patinée !

D’ailleurs, pour la petite histoire, « Bénédit » est un mot gascon qui veut dire « sacristain » ! Amusant non ?

Dans cet article, on vous dit tout sur la cire du Bénédit à l’ancienne : sa composition, son utilisation (comment faire, et sur quelles surfaces), les précautions à avoir à l’usage, et où l’acheter. C’est parti !

J’achète la cire du Bénédit

Présentation résumée

Qu’est-ce que la cire du Bénédit ? La cire du Bénédit est une cire traditionnelle de haute qualité pour l’entretien du bois, fabriquée par les moines de l’abbaye de Maylis.

Avec ses ingrédients naturels [térébenthine de pin, et cires (notamment cire d’abeille 50% et cire de carnauba 12%)], elle nourrit le bois, laisse une agréable odeur de pin, donne une superbe patine à la finition, et protège longtemps : la poussière n’accroche pas et les doigts ne marquent pas !

L’authentique cire du Bénédit est recommandée d’abord sur les bois/meubles/parquets plutôt anciens, mais marche aussi très bien sur des cuirs ou des tomettes de terre cuite, à raison d’environ 20m2/litre. Cette “encaustique” artisanale des moines bénédictins est reconnue par les professionnels du bois !

Meuble ciré - cire du Bénédit - Abbaye de Maylis - Divine Box

La cire du Bénédit entretient et nourrit les meubles anciens en profondeur  © Le journal des femmes

La composition et les atouts de la cire du Bénédit

Voici la composition naturelle de la cire du Bénédit :

  • solvant : térébenthine de pin
  • cires :
    • cire d’abeille à l’ancienne (50%)
    • cire de carnauba (12%)
    • autre cire secrète (38%)

C’est donc une composition naturelle et simple, avec seulement 4 ingrédients (1 solvant et 3 cires), chacun ayant des atouts particuliers. C’est la formulation secrète des moines bénédictins de l’abbaye de Maylis qui donne à cette encaustique de nombreux bienfaits :

 

Ingrédient / composition Bénéfices / Atouts
Solvant naturel : 100% essence de térébenthine de pin naturelle
  • protège le bois
  • parfume avec “cette bonne odeur caractéristique des meubles entretenus avec amour par nos grands-mères”
  • assouplit et donne une texture crémeuse / liquide à l’encaustique
Cire d’abeille à l’ancienne (50% du total de la cire)
  • pénètre et nourrit le bois grâce à sa texture molle
  • parfume avec ce bon parfum des cires d’autrefois
Cire végétale de Carnauba, sécrétée par un palmier au Brésil (12% du total de la cire)
  • protège le bois longtemps en laissant un film protecteur (grâce à sa texture plus dure) : la poussière n’accroche pas, et les doigts ne marquent pas !
  • apporte de la brillance
  • donne une superbe finition avec cette très belle patine appréciée des ébénistes
Autre cire végétale secrète (38% du total de la cire) … secret !

 

Abbaye de Maylis - térébenthine de pin et cire d'abeille - cire du benedit - Divine Box

Le pin, dont la résine permet d’obtenir de la térébenthine de pin, et la cire d’abeille : voilà les 2 ingrédients principaux de la Cire du Bénédit © freepik et © Divine Box

Sur quelles surfaces appliquer la cire du Bénédit ?

Si la cire du Bénédit est recommandée pour le bois, on peut l’utiliser aussi pour d’autres surfaces ! Dans cette partie, on va vous détailler tout ça.

Dans tous les cas, pour le dosage, comptez à peu près 20 m2/litre pour cette cire monastique.

La cire du Bénédit est d’abord recommandée pour le bois

En tant que cire encaustique traditionnelle, la cire du Bénédit est d’abord recommandée pour l’entretien du bois, et notamment le bois plutôt ancien et assez patiné. Par exemple :

  • les meubles anciens ou modernes
  • les parquets passants (car on peut en remettre sans avoir à tout décaper)
  • les colombages intérieurs

Si vous avez un meuble neuf ou un bois très absorbant (comme le pin), le mieux est :

  • d’abord d’appliquer entre 1 et 3 couches de cire du père Fulgence, l’autre cire monastique de l’abbaye de Maylis (ou à défaut : du fondur / du bouche-pore)
  • ensuite de mettre la cire du Bénédit

… mais on vous détaille ça juste après !

Parquet ciré - cire du Bénédit - Abbaye de Maylis - Divine Box

Exemple d’un parquet ciré et nourri en profondeur grâce à la cire du Bénédit © Droguerie française

La cire du Bénédit sur les autres surfaces

De par sa composition naturelle, et avec sa belle finition et son film protecteur, la cire du Bénédit peut aussi s’appliquer sur :

  • des tomettes ou carreaux en terre cuite
  • des cuirs

Dans ces cas-là, bien sûr, inutile de passer une sous-couche (de cire du père Fulgence / fondur / bouche-pore), et on peut appliquer directement la cire du Bénédit.

Cuir ciré - cire du Bénédit - Abbaye de Maylis - Divine Box

La cire du Bénédit permet aussi de protéger le cuir © freepik

Conseils d’utilisation : comment appliquer la cire du Bénédit ?

Cliquez ici pour savoir, dans les grandes étapes résumées, comment appliquer la cire du Bénédit

Sinon, lisez les lignes suivantes, on vous explique pas à pas comment utiliser la cire du bénédit dans le détail, par exemple pour un parquet passant, un meuble ancien en chêne assez patiné :

  1. D’abord, au préalable, avoir une surface propre :
    1.  En cas de moulures profondes, dépoussiérer avec un pinceau sec
    2. En cas de rayures, ou de tâches de mouche / crasse / poussière, frotter le bois :
      1. Frotter +/- fort avec une paille de fer et/ou un chiffon, et +/- de térébenthine dessus, selon son temps/énergie, et selon l’état  du bois souhaité :
        1. Si vous avez peu de temps et d’énergie, et/ou que le bois est déjà régulièrement entretenu, alors => Frotter normalement avec un chiffon sec et un peu de térébenthine (ou d’alcool), ou bien frotter légèrement avec une paille de fer (ou laine d’acier triple 0, ou papier de verre [220-280] et usé)
        2. Et puis, si vous avez suffisamment de temps et d’énergie, et/ou que le bois a déjà été entretenu plutôt récemment, alors => Avec un peu de térébenthine ou d’alcool, frotter normalement avec une paille de fer (ou laine d’acier triple 0, ou papier de verre [220-280] et usé)
        3. Enfin, si vous avez beaucoup de temps et d’énergie, et/ou que le bois n’a pas été entretenu depuis longtemps, alors => Avec une bonne quantité de térébenthine ou d’alcool, frotter assez fort avec une paille de fer (ou laine d’acier triple 0, ou papier de verre [220-280] et usé)
      2.  Pour réussir cette étape, il faut frotter :
        1. d’abord normalement dans le sens des rayures / tâches,
        2. ensuite un peu plus fort de manière circulaire sur l’ensemble des rayures / tâches,
        3. et enfin normalement dans le sens du bois
      3.  En cas d’utilisation de térébenthine, laisser sécher
      4.  S’il y a beaucoup de poussière résiduelle (notamment dans le 3e cas), passer un petit coup d’aspirateur
      5.  Terminer par un rapide coup de chiffon sec pour enlever toute poussière résiduelle
  2. Ensuite, préparer la/les sous-couche(s), notamment en cas de bois neuf et/ou très absorbant (ex : le pin), et/ou de bois pas entretenu depuis longtemps :
    1. Pour étaler chaque sous-couche :
      1. Bien agiter le bidon de cire du père Fulgence (ou à défaut : fondur ou bouche-pore, faciles à trouver au rayon bricolage !)
      2. Prendre un pinceau pas trop large (8-10cm max), ou éventuellement un tampon en mousse synthétique (notamment pour de petites et belles surfaces)
      3. Étaler / étirer la cire dans le sens du bois. Deux rappels :
        1. Comme le séchage est rapide, cela pourrait laisser des traces (notamment sur les moulures). Pour éviter les surcharges, il ne faut donc pas trop charger trop le pinceau, et ne pas trop traîner !
        2. Ne pas oublier (comme souvent) les contremarches des escaliers !
      4. Laisser sécher pendant 1h
      5. (facultatif) dans l’idéal, “égrainer” en frottant légèrement avec une paille de fer (ou laine d’acier triple 0, ou papier de verre [220-280] et usé) pour réduire en poussière la couche appliquée
      6. Passer un chiffon sec pour enlever toute poussière résiduelle
    2. Répéter cette opération entre 1 et 3 fois selon l’état du bois et le résultat final souhaité (avec 3 couches, un escalier peut “tenir” 2 ans sans entretien !).
    3. A la dernière sous-couche, pour obtenir un résultat :
      1. brillant : alors ne pas égrainer (ou alors très légèrement)
      2. patiné/satiné : alors égrainer normalement
  3. Puis appliquer la cire du Bénédit
    1. Bien agiter le bidon
    2. Avec un pinceau ou une cireuse (dans ce cas, diluer à la térébenthine) : appliquer sans surcharger
    3. Laisser sécher au moins 1 heure
    4. Lustrer
      1. À la cireuse
      2. Ou bien à la main avec une brosse dure (ex : brosse en chiendent), puis avec un chiffon doux (de préférence en laine) :
        1. D’abord dans le sens du bois
        2. Puis dans un mouvement circulaire
        3. Enfin dans le sens du bois
  4. Et enfin, bien sûr, nettoyer son pinceau :
    1. D’abord avec de l’alcool : idéalement térébenthine, sinon White Spirit / alcool ménager / alcool à brûler
    2. Ensuite avec du savon liquide en malaxant bien les poils du pinceau
    3. Et enfin en rinçant abondamment à l’eau claire

Et voilà, c’est fini !

Meuble ciré - cire du Bénédit - Abbaye de Maylis - Divine Box

À appliquer au chiffon ou au tampon, la cire du Bénédit nourrit et fait briller le bois ancien  © 4 pieds

Cire du Bénédit : liquide ou en pâte ?

Eh oui, la cire monastique du Bénédit des moines bénédictins de l’abbaye Notre-Dame de Maylis existe en deux formats : liquide (0,5 litre, 1 litre et 5 litres), et en pâte (370g). Les ingrédients qui entrent dans sa composition sont strictement les mêmes, mais les proportions changent simplement ! Par exemple, la cire du Bénédit en pâte contient plus de cire que la cire du Bénédit en liquide qui, elle, contient plus de solvant que la cire du Bénédit en pâte. C’est bon, vous nous suivez ? 😇

Donc si vous hésitez pour choisir la cire du Bénédit liquide ou la cire du Bénédit en pâte, voici leurs quelques différences :

Cire du bénédit Liquide Cire du bénédit en pâte
Formats dispo :  0,5 litre, 1 litre, 5 litres 370g
Application / utilisation au pinceau au chiffon
Avantage Plus facile à appliquer (car plus de solvant) Plus efficace (car plus de cire)
Recommandée en particulier pour :
  • les grandes surfaces
  • les moulures (nombreuses ou complexes)
  • les parquets

 

Les précautions à l’usage

Tout d’abord, on commence par une bonne nouvelle pour cette cire monastique : niveau d’émission de substances volatiles dans l’air intérieur présentant un risque de toxicité par inhalation : A+ (très faibles émissions) (mention à retrouver sur l’étiquette)

Et puis, comme toute encaustique traditionnelle à la cire d’abeille, la cire du Bénédit requiert simplement du bon sens à l’usage, et quelques précautions de base, dont voici les trois plus évidentes (indiquées sur l’étiquette) :

  • Ne pas ingérer ou sentir/renifler trop fort
  • Puis stocker dans un local tempéré, et éviter toute étincelle/flamme et toute source de chaleur
  • Et tenir hors de portée des enfants.

Mais si ça vous intéresse, on vous a aussi recopié toute la liste légale des dangers liés à la composition de la cire du Bénédit, telle qu’indiquée sur son étiquette. Les voici :

  • H226 Liquide et vapeurs inflammables.
  • H302 Nocif en cas d’ingestion.
  • H304 Peut être mortel en cas d’ingestion et de pénétration dans les voles respiratoires.
  • H312 Nocif par contact cutané.
  • H315 Provoque une irritation cutanée.
  • H317 Peut provoquer une allergie cutanêe.
  • H319 Provoque une sévère irritation des yeux.
  • H332 Nocif par inhalation.
  • H411 Toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.
  • P101 En cas de consultation d’un médecin, garder à disposition le récipient ou l’étiquette
  • P102 Tenir hors de portée des enfants
  • P210 Tenir a l’écart de la chaleur des surfaces chaudes des étincelles, des flammes nues et de toute autre source d’inflammation. Ne pas fumer.
  • P273 : Éviter le rejet dans l’environnement.
  • P280 Porter des gants de protection, des vêtements de protection / un équipement de protection des yeux / du visage
  • P305 + P351 : en cas de contact avec les yeux :
    • rincer avec précaution à l’eau pendant plusieurs minutes
    • enlever les lentilles de contact si la victime en porte et si elles peuvent être facilement enlevées
    • continuer à rincer
  •  P501 : Eliminer le contenu / récipient conformément à la réglementation locale
Cire du Bénédit - Abbaye de Maylis - Etiquettes

Etiquettes de la cire du Bénédit de l’abbaye de Maylis © Divine Box

Où acheter la cire du Bénédit ?

Les moines de l’abbaye Notre-Dame de Maylis ne fabriquent leur cire du Bénédit qu’en petites quantités dans leur atelier artisanal. Voici donc nos recommandations pour savoir où et comment (bien) trouver cette cire monastique !

Les différents points de vente où trouver la cire du Bénédit

Vous pouvez trouver la cire du Bénédit dans les points de vente suivant :

  • Directement sur place ! Voici l’adresse de la boutique de l’abbaye de Maylis : 455 avenue de la Chalosse, 40250 Maylis (commande par tel : 07 68 23 89 16)
  • Sur internet, par exemple sur www.divinebox.fr (catégorie “abbaye de Maylis boutique en ligne”)
  • Dans des boutiques de produits monastiques (Paris, Bordeaux, Lille, Rennes, Nantes, Lyon, Toulouse, Marseille)

Quelques précautions pour acheter la cire du Bénédit

La cire du Bénédit de l’abbaye de Maylis a de plus en plus de succès. Voici donc quelques précautions à suivre pour votre futur achat !

La garantie du logo « Monastic »

Un conseil rapide avant d’acheter cette cire monastique : vérifiez bien qu’il y ait le logo “MONASTIC” sur chaque bouteille de cire du Bénédit. En effet, cette marque garantit trois choses :

  1. D’abord, que la cire a bien été fabriquée dans l’enceinte du monastère
  2. Ensuite, que la cire bien a été réalisée sous la responsabilité des moines ou des soeurs
  3. Enfin, qu’il y a bien eu « ouvraison substantielle », c’est-à-dire une réelle implication concrète de la communauté dans la fabrication de la cire
Le logo "Monastic" garantit que le produit a bien été produit par les moines de l'abbaye – Divine Box

Le logo « Monastic » garantit que cette cire du Bénédit a bien été produite par les moines dans leur abbaye de Maylis © Divine Box

A quel prix acheter la cire du Bénédit ?

Voici nos recommandations en terme de prix, selon nos observations sur le marché (points de vente physique, et boutiques web) :

Prix Minimum Prix Maximum
Cire du bénédit Liquide (1L) 22,90€ 26,90€

 

ℹ️ Vous avez trouvé un prix en dehors de cette fourchette dans une boutique ?

  • si c’est moins : c’est peut-être une bonne surprise – ou peut-être justement une mauvaise ! Vérifiez donc bien la présence du logo MONASTIC, la date de péremption ou encore la qualité de la bouteille
  • si c’est plus : cherchez à comprendre pourquoi, cela paraît cher !

Acheter les cires de l’abbaye de Maylis directement chez Divine Box !

Où trouver la cire du Bénédit ? Chez Divine Box, on vous garantit de se fournir en direct à la boutique de l’abbaye de Maylis, et au prix juste (sans négociation) ! Alors si vous hésitiez encore où acheter cette encaustique traditionnelle, foncez chez Divine Box ! On vous la livre directement chez vous, à Paris ou ailleurs !

Cire du Bénédit - Abbaye Notre-Dame de Maylis - Divine Box
Label MONASTIC © - Divine Box
Ce produit porte la marque MONASTIC (en savoir plus)
1L
3 avis

Cire du Bénédit – Abbaye Notre-Dame de Maylis

23,90[abo produit ✅]

La cire du Bénédit est une des deux encaustiques phares de l’abbaye de Maylis ! Fabriquée en silence par les moines dans leur petit atelier, cette cire a des ingrédients aussi naturels qu’efficaces. En effet, la composition est simple : térébenthine de pin et cires (50% cire d’abeille, 12% cire végétale de Carnauba et 38% d’une cire végétale secrète !). Grâce à cela, la cire du Bénédit nourrit le bois et le protège, en laissant un film protecteur bien patiné qui dure dans le temps ! Sans parler aussi de cette bonne odeur typique des meubles et parquets tout juste cirés… Cette cire de l’abbaye Notre-Dame de Maylis est une bénédit’tion pour vos meubles, parquets et colombages 😇 (dosage ≈ 20m2 par litre)

23,90[abo produit ✅]

Encore 15 en stock

Ajouter au panier

En stock

Les garanties Divine Box

En commandant chez Divine Box aujourd'hui, vous bénéficiez des avantages suivants :

  • Expédition rapide : préparation de votre commande en 24h-48h maximum, et expédition dans la foulée !
  • Livraison offerte : dès 90€ de produits monastiques commandés, on vous offre la livaison. Plutôt sympa, non ?
  • Paiement sécurisé : tout est crypté de bout en bout, et personne n’a accès à vos coordonnées bancaires.
  • Service client : papotons quand vous voulez par mail à onvousecoute@divinebox.fr, ou au 07 68 23 89 16 !

Par ailleurs, nous nous fournissons auprès des abbayes :

  • En direct : nous sommes en lien direct avec les abbayes, et allons régulièrement sur place.
  • Au prix juste : les abbayes fixent elles-mêmes leur prix de vente, sans négociation de notre part.

Alors, on se lance ? 😇

5/5 - (2632 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire