Monastère Taulignan Dominicaines - Divine Box

Le monastère de la Clarté Notre-Dame de Taulignan fut fondé au XIXe en Provence, près de Montélimar. Différentes communautés se sont succédées sur place, et c’est aujourd’hui une communauté de dominicaines qui habite les lieux, depuis 1956. Si les soeurs ont une vie monastique surtout orientée vers la prière et la contemplation, elles sont aussi les reines de l’écologie grâce à leur jardin !

On vous raconte en 3 minutes tout ce qu’il faut savoir sur le monastère de Taulignan et sa communauté, c’est parti !

J’achète les produits du monastère de Taulignan

Les soeurs du monastère de Taulignan sélectionnent à la main les plantes de leur jardin pour réaliser des produits bio

Les soeurs du monastère de Taulignan sélectionnent à la main les plantes de leur jardin pour réaliser des produits bio – Crédits Photo : Le Cèdre

Ça va de soie ! 🐛

Notre histoire commence au XIXe siècle, en pleine Provence (**kss kss kss** – bruit de cigales)… En effet, des religieuses, dont on ne sait plus grand chose aujourd’hui, s’installent à Taulignan, village réputé pour son travail de la soie. L’objectif des soeurs est en effet de former à ce métier de jeunes orphelines de Lyon, pour les remettre sur de bons rails !

Pour l’anecdote, aujourd’hui encore devant la mairie de Taulignan, le musée de la soierie rappelle le savoir-faire des religieuses de l’époque…

Le musée de la soie à Taulignan permet de revivre l'activité des soeurs du monastère de Taulignan au XIXe siècle

Le musée de la soie à Taulignan permet de revivre l’activité des soeurs du monastère de Taulignan au XIXe siècle – Crédits Photo : Musée de la soie de Taulignan

La petite santé 🏥

Plus tard, au début du XXe siècle, les soeurs ferment leur atelier, et sont remplacées par des chanoines, qui partiront à leur tour dans les années 1940. Mais en 1956, une religieuse dominicaine redonne vie à Taulignan en créant une communauté contemplative spécialement adaptée aux soeurs en « petite santé ».

Ainsi, les soeurs suppriment les offices de nuits, et adaptent leur jeûne aux possibilités de chacune. Le succès est immédiat : quatre petites fondations naissent dans la foulée ! Par la suite, tout ce beau monde se rassemble à… Taulignan !

 

Ci-dessus, des soeurs cueillent de la lavande dans leur jardin. Le monastère de Taulignan, grâce à son cadre idyllique, fut dans les années 50 spécialement réservé aux soeurs à la santé fragile

Ci-dessus, des soeurs cueillent de la lavande dans leur jardin. Le monastère de Taulignan, grâce à son cadre idyllique, fut dans les années 50 spécialement réservé aux soeurs à la santé fragile – Crédit Photo : Famille Chrétienne

C’est parti pour l’Afrique ! ✈️

Rapidement, la communauté rayonne, et monte à cinquante soeurs dans les années 1970. Mais les bâtiments, trop étroits, les obligent à essaimer… avec succès encore une fois ! Une première fondation est ainsi créée au Burundi, puis une seconde au Bénin.

Quelques années après, une fois ces fondations bien implantées et autonomes, les soeurs fondatrices reviennent en France. Car à Taulignan, il y a du boulot…

 

Dans les années 70, les soeurs sont à l'étroit au monastère de Taulignan et songent alors à partir fonder en Afrique

Dans les années 70, les soeurs sont à l’étroit au monastère de Taulignan et songent alors à partir fonder en Afrique – Crédit Photo : RCF

La solidarité agricole 🤝

En effet, à l’époque, les soeurs peinent à trouver une activité manuelle rentable… Elles possèdent bien des vignes mais celles-ci ne sont pas vendangées et assez mal entretenues par leur agriculteur qui n’hésite pas parfois à utiliser des pesticides… Sans compter la crise viticole qui frappe toute la région !

En 2007, la communauté est même obligée de fermer son atelier de reliure, car les soeurs qui en avaient la charge sont parties dans une autre abbaye.

C’est finalement grâce à l’aide précieuse d’un pionnier en agro-écologie que les soeurs découvrent que leur terre est très propice à la culture de plantes. Super nouvelle !

Une grande solidarité s’organise alors autour des soeurs, avec notamment la Chambre d’Agriculture. Et un poil plus tard, c’est un gentil bienfaiteur qui leur vient en aide en les équipant d’une distillerie à plantes. C’est soeur Madeleine-Marie, ancienne ingénieure de formation, qui s’occupera de la transformation des plantes aromatiques. Et les voilà reparties de plus belle !

 

Aujourd'hui encore, les dominicaines du monastère de Taulignan distillent les plantes de leur propriété dans leur atelier artisanal

Aujourd’hui encore, les dominicaines du monastère de Taulignan distillent les plantes de leur propriété dans leur atelier artisanal – Divine Box

Monastère de Taulignan : et aujourd’hui ? ⛪

Aujourd’hui, le monastère de la Clarté Notre-Dame de Taulignan compte onze dominicaines. Les soeurs vivent ainsi selon les écrits de saint Dominique, et suivent l’idéal de ce dernier : « louer, bénir, prêcher ». Mais si l’ordre dominicain est davantage connu pour son apostolat, les soeurs de Taulignan, elles, ont une vie bien plus contemplative.

En plus de leurs sept prières quotidiennes, elles travaillent ainsi de leurs mains, que ce soit dans les champs, à la distillerie ou à l’archivage !

Les soeurs du monastère de Taulignan sont des dominicaines, leur vie monastique se concentre donc principalement sur la prière et la contemplation de Dieu

Les soeurs du monastère de Taulignan sont des dominicaines, leur vie monastique se concentre donc principalement sur la prière et la contemplation de Dieu – Divine Box

Les reines de l’écologie 👑

Avec les années, les soeurs de Taulignan sont devenues une référence monastique de la culture bio ! Mais leur expertise pratique se dote aussi d’une profonde base philosophique et théologique. Pendant un an, les soeurs ont en effet suivi des cours sur l’écologie, notamment par des pointures à la Chambre d’Agriculture.

Et pour transmettre tout ça, les soeurs animent régulièrement des formations avec Oeko-logia, une association d’agro-écologie fondée par Fabien Révol, enseignant chercheur. C’est pas beau, ça ?

 

Un vase, des fous rires… et 33cl 🏺

Au lancement de leur distillerie artisanale, à la fin des années 2000, les soeurs du monastère de Taulignan ont aussi été des néophytes ! Elles en rigolent encore :

Alors qu’elles cherchaient à distiller certaines de leurs plantes pour tenter un premier essai, elles téléphonent à la distillerie voisine. Celle-ci accepte de les aider et de distiller pour elles leurs plantes. Mais quelle quantité faut-il fournir ? Les soeurs ne le savent pas et lui demandent. Réponse du distillateur : « Oh , un vase !… » Ravies, les dominicaines pensent donc avoir largement ce qu’il faut pour lancer leur premier essai de distillation.

Pour faire davantage connaissance avec le distillateur, les dominicaines décident de lui rendre visite quelques jours avant la distillation. À cette occasion, celui-ci leur présente un de ses vases : une « simple » cuve de 6.000 litres ! Catastrophe, les soeurs n’auront jamais une telle quantité de plantes pour les prochains jours !

Prises d’un fou rire, elles téléphonent en rentrant à la Chambre d’Agriculture et lui racontent leur (més)aventure. Celle-ci leur conseille de commencer par distiller leur romarin. En effet le romarin ne nécessite qu’un alambic de petite contenance ! Ni une ni deux, les soeurs sautent sur l’occasion. Elles remplissent donc entièrement leur voiture (une Berlingo) de romarin, et foncent chez leur ami distillateur !

Lorsque la distillerie les appelle pour les prévenir que leur huile essentielle de romarin est enfin prête, une nouvelle interrogation surgit : combien de jerricans faut-il prendre pour aller la chercher ? Ayant tout de même rempli une voiture entière, les soeurs estiment qu’un Jerrican de 5 litres est bien assez ! Pour être sûre, elles prennent « au cas où » deux grandes bouteilles en plus.

Le fou-rire les a pris quand elles ont vu leur huile essentielle remplir à peine un tiers de leur bouteille Perrier ! Bref, l’équivalent d’une canette !

Ci-dessus, les soeurs du monastère de Taulignan élaborent des huiles essentielles artisanales et écologiques

Ci-dessus, les soeurs du monastère de Taulignan élaborent des huiles essentielles artisanales et écologiques — Divine Box

La main verte 🌱

Et qui dit expertise, dit exemplarité ! Au monastère de Taulignan, pas question d’utiliser des produits chimiques, ou d’importer des plantes de l’extérieur. Les soeurs font tout à la main, et, plutôt que le tracteur, utilisent autant que possible les « grelinettes » (un petit mot rigolo qui désigne une bêche spéciale pour aérer la terre).

Les panneaux solaires chauffent l’eau de l’hôtellerie, et l’eau de javel est remplacée par leur hydrolat de romarin ! Elle est pas belle la vie provençale ?

 

Une soeur du monastère de Taulignan cueille à la main des plantes dans son jardin, afin de réaliser des huiles essentielles et des tisanes bio

Une soeur du monastère de Taulignan cueille à la main des plantes dans son jardin, afin de réaliser des huiles essentielles et des tisanes bio — Divine Box

Les soeurs du monastère de Taulignan gardiennes d’archives 📚

Depuis 2009, les soeurs de Taulignan ont reçu la grande responsabilité de conserver toutes les archives du diocèse d’Oran (Algérie). En effet, elles étaient menacées par l’instabilité politique du pays !

C’est ainsi environ trois tonnes de registres couvrant 100 ans d’histoire (de 1870 à 1960) que l’ont a apporté au monastère. Les soeurs les conservent précieusement dans une salle protégée et spécialement aménagée. Il y a tout de même 70m² de rayonnage ! Trois soeurs reçoivent les messages de familles qui ont besoin de renseignements. Et elles reçoivent trois à quatre demandes par jour ! Au top, les soeurs !

 

Aujourd'hui, les soeurs du monastère de Taulignan ont la charge des archives du diocèse d'Oran

Aujourd’hui, les soeurs du monastère de Taulignan ont la charge des archives du diocèse d’Oran – Crédits Photo : Et si c’était possible

Découvrez les produits du monastère de Taulignan 👇

Les soeurs du monastère de Taulignan réalisent toute une gamme de produits naturels et artisanaux : plantes séchées, hydrolats, huiles essentielles, gelées…

Cliquez ici pour découvrir sur notre boutique les produits du monastère de Taulignan, ou bien laissez-vous tenter par notre sélection juste en dessous :

Tisane à l'hysope - Monastère de Taulignan - Divine BoxTisane bio à l'Hysope - Monastère de la Clarté Notre-Dame de Taulignan - Divine Box Produit épuisé

Tisane bio à l’hysope – Monastère de La Clarté Notre-Dame de Taulignan

4,00

La tisane bio à l’hysope est l’une des nombreuses tisanes produites artisanalement par les soeurs du monastère de Taulignan. Cette tisane est élaborée avec les fleurs et les feuilles d’un petit arbrisseau (l’hysope) qui pousse autour des puits du monastère. Chaque année, entre mai et octobre, les soeurs s’attèlent à récolter l’ensemble à la main. La communauté s’occupe ensuite de trier les tiges et les feuilles, pour finir par emballer, une fois asséchées, les fleurs d’hysope et leurs feuilles. Par ailleurs, cette plante possède beaucoup de propriétés car en plus d’être une plante aromatisante, c’est une plante médicinale ! En effet, pour endiguer un petit rhume ou un début de grippe, la tisane bio à l’hysope est parfaite. Enfin, cette tisane du monastère de La Clarté Notre-Dame de Taulignan se boit volontiers avec une larme de miel. Que dis-je, se déguste ! 😇

À sec (rupture de stock)

Tisane bio à l'origan - Monastère de La Clarté Notre-Dame de Taulignan

Tisane bio à l’origan – Monastère de La Clarté Notre-Dame de Taulignan

6,55

La tisane bio à l’origan du monastère de Taulignan est la trouvaille parfaite pour l’été ! 100% naturel, cet origan est récolté sous le soleil du mois de juillet, en alternance avec les autres essences de Provence, pour respecter la biodiversité. Et comme les autres herbes aromatiques de la région, l’origan a des vertus médicinales ! En effet, cette tisane du monastère de La Clarté Notre-Dame de Taulignan booste l’organisme pour contrer les états de fatigue ! C’est pas beau ça ? Régalez-vous avec cette tisane bio à l’origan en profitant de son goût floral, de ses notes citronnées et de sa fine amertume. Au top avec un petit financier aux noisettes pour le goûter !  😇

En stock

Tisane tilleul verveine - abbaye de TaulignanTisane tilleul verveine - Monastère de La Clarté Notre-Dame de Taulignan - Divine Box Produit épuisé

Tisane tilleul verveine – Monastère de La Clarté Notre-Dame de Taulignan

6,55

La tisane tilleul verveine nous arrive tout droit du monastère de Taulignan pour vous réchauffer le coeur ! Les soeurs dominicaines du monastère de Taulignan cueillent à la main les feuilles de tilleul et de verveine. Après les avoir séchées, elles dosent soigneusement les deux feuilles pour un résultat 100% naturel et bio ! Et pour profiter pleinement de cette tisane tilleul verveine du monastère de la Clarté Notre-Dame de Taulignan, il suffit simplement de placer quelques feuilles dans un filtre à thé et de plonger ce dernier dans une eau bien chaude ! Vous en avez de la (ver)veine 😇

À sec (rupture de stock)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires