L'habit ne fait pas le moine - Divine Box

Vous avez sûrement déjà entendu le célèbre dicton « l’habit ne fait pas le moine »… mais savez-vous ce qu’il signifie vraiment ? Et surtout quelle est son origine ? Ou plutôt quelles sont ses origines ?

Dans cet article, on vous dit tout sur cette fameuse expression d’origine monastique !

J’achète des produits monastiques

Signification de « l’habit ne fait pas le moine »

Tout d’abord, examinons le sujet par la première question, la plus évidente : que signifie l’expression « l’habit ne fait pas le moine » ?

En fait, l’expression « l’habit ne fait pas le moine » est aujourd’hui employée pour signifier qu’il faut se méfier des apparences, qui sont parfois trompeuses. De plus, on l’utilise notamment pour parler d’une personne dont l’attitude ambiguë ne correspond pas à l’image pure et soignée qu’elle présente en public.

Mais ça, vous le saviez probablement déjà ! En revanche, on parie cent patates que vous ne savez pas d’où vient l’expression « l’habit ne fait pas le moine ». À vrai dire, il n’existe pas une seule explication ou origine, mais il y a trois hypothèses ! Alors, attachez vos ceintures, c’est ce qu’on va voir maintenant.

Origine possible n°1 : de faux moines cupides au XIIIe siècle

D’abord, la première hypothèse est la suivante : l’expression « l’habit ne fait pas le moine » serait apparue au début du XIIIe siècle avec le pape Grégoire IX.

En effet, dès le XIe siècle, plusieurs abbayes s’enrichissent beaucoup, et attirent alors les convoitises… Aussi, de nombreux opportunistes rentrent dans les ordres pour profiter de ces richesses, mais sans suivre de formation et sans prononcer de vœux monastiques ! On vous laisse deviner les crises et les scandales qui éclatent, liés à ces “moines” pourris par le pouvoir et l’argent…

Le pape Grégoire IX (1170-1241) condamne, à juste titre,  le comportement de ces « faux religieux ​​». Ainsi, dans une de ses lettres, publiée dans les sermons du carême, il écrit en effet que ​​« ce n’est pas à l’habit qu’on reconnaît le moine, mais à l’observation de la règle et à la perfection de sa vie ». Quel bon sens, ce pape !

Pour la petite histoire, le pape Grégoire IX a repris une vieille formule latine attribuée au philosophe grec Plutarque (46-125) « barba non facit philosophum », traduisez : « la barbe ne fait pas le philosophe ».

Voilà donc la première hypothèse sur l’origine de l’expression « l’habit ne fait pas le moine » : de faux moines au XIe siècle qui n’avaient ni formation ni engagement monastique, dénoncés par le pape Grégoire IX !

Decretales-de-Gregoire-IX-©-bibliotheque-Medicea-Laurenziana-Florence

Lettre du Pape Grégoire IX condamnant le comportement des faux religieux © bibliothèque Medicea Laurenziana Florence

Origine possible n°2 : un moine déguisé pour prendre le pouvoir à Monaco en 1297

Voici la deuxième hypothèse, plus romanesque : l’expression « l’habit ne fait pas le moine » remonterait à la conquête de Monaco par François Grimaldi en 1297…

François Grimaldi, homme d’État génois, rêve de prendre le pouvoir de la ville de Monaco. Le voilà donc, un beau jour de janvier 1297​​, se pointer à l’entrée de la ville en fin de journée, déguisé en moine franciscain. C’est ainsi qu’il demande l’asile pour la nuit. Les gardes, rassurés par l’habit monastique, accorde l’hospice à François Grimaldi, sans se douter de rien. Ainsi, dans la nuit, ce dernier ouvre les portes à ses soldats, et voilà sa petite armée qui parvient à entrer sur le rocher de Monaco, prenant ainsi le pouvoir ! Encore une fois, l’habit n’a pas fait le moine : en l’occurrence il a fait une dynastie !

Pour la petite histoire, c’est en référence à cette ruse de François Grimaldi qu’on trouve sur les armoiries de Monaco « deux Frères Mineurs chevelus, barbus et chaussés, portant chacun une épée levée, debout sur une banderole, avec la devise : Deo Juvante (avec l’aide de Dieu) ». Amusant, non ?

Les-armoireries-de-Monaco-©-Principaute-de-Monaco

Les armoireries de Monaco ornées de deux moines rappelant la manière dont la ville a été conquise  © Principauté de Monaco

Origine possible n°3 : une fraude à la justice ecclésiastique du XIVe siècle

Troisième et dernière origine possible l’expression « l’habit ne fait pas le moine » : une fraude pour bénéficier de la clémence des tribunaux de l’Église…

Vers la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe siècle, l’Église détient un grand pouvoir juridique. Elle juge parfois les affaires des laïcs dans des cas particuliers (les veuves et les orphelins, par exemple), mais traite en majorité, bien sûr, les affaires du clergé. Or à cette époque, sa justice est réputée pour être clémente. En effet, l’Église condamne peu à mort et privilégie la prison. Et encore, on ne “mérite” cette peine qu’en cas de crime grave : les tribunaux emploient cette formule « la prison au pain de douleur et à l’eau de tristesse » en parlant de la prison : c’est vous dire qu’elle n’est pas son choix de prédilection !

Ainsi, voulant profiter de cette tolérance, plusieurs criminels vont donc chez le barbier se faire tonsurer avant de se déguiser en religieux pour comparaître devant la justice de l’Église. Mais à l’époque, les registres des personnes consacrées n’étaient pas à jour, donc la fraude était facile ! Malin, non ?

C’est ainsi que plusieurs membres de la royauté, mis au courant de la supercherie, ont repris et démocratisé l’expression « l’habit ne fait pas le moine » pour dénoncer la tromperie !

Saint Yves, juge ecclésiastique du XIIIème siècle © chapelle ND de Kerfons en Kerfaouës

Saint Yves, juge ecclésiastique du XIIIème siècle © chapelle ND de Kerfons en Kerfaouës

Conclusion

Eh voilà, vous savez désormais tout sur l’expression « l’habit de fait pas le moine » : sa signification, mais aussi les trois hypothèses qui expliquent qu’on l’utilise encore aujourd’hui.

Tiens d’ailleurs, les moines fabriquent encore aujourd’hui de bons produits, et on vous garantit que ce sont bien de vrais religieux qui les fabriquent ! Cliquez ici pour découvrir tous les produits monastiques, ou laissez-vous tenter par une petite sélection ci-dessous :

Visuel abonnement Divine Box
5215 avis

Abonnement Divine Box

27,90
Effacer

À sec (rupture de stock)

Alexion d'Aiguebelle - Abbaye Notre-Dame d'Aiguebelle - Divine Box
Label MONASTIC © - Divine Box
Ce produit porte la marque MONASTIC (en savoir plus)
75cL
4,9441 avis

Alexion (boisson aux 52 plantes) – Abbaye Notre-Dame d’Aiguebelle

14,00[abo produit ✅]

Encore 323 en stock

En stock

Bière Orval - Abbaye Notre-Dame d'Orval - Divine Box
Label Authentic Trappist Product © - Divine Box
Ce produit est officiellement labellisé AUTHENTIC TRAPPIST PRODUCT
33cL
4,9135 avis

Bière Orval – Abbaye Notre-Dame d’Orval

Ambrée - 6,2% vol.

3,60[abo produit ✅]

Encore 542 en stock

En stock

Baume d'Aiguebelle - Abbaye Notre-Dame d'Aiguebelle - Divine Box.001
Label MONASTIC © - Divine Box
Ce produit porte la marque MONASTIC (en savoir plus)
4,9386 avis

Baume d’Aiguebelle – Abbaye Notre-Dame d’Aiguebelle

14,10[abo produit ✅]

Encore 230 en stock

En stock

5/5 - (7339 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire