Carmel de Lourdes - Divine Box

Installé dans les Hautes-Pyrénées depuis 1876, le Carmel de Lourdes compte aujourd’hui une vingtaine de soeurs. Il appartient à l’Ordre de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel, réformé au XVIe siècle par Thérèse d’Avila !

Aujourd’hui, la communauté est occupée par la prière, les moments fraternels et le travail. Entre les chocolats, l’atelier de porcelaine, les étoffes et les petits biscuits, les soeurs n’ont pas le temps de s’ennuyer !

On vous raconte tout sur leur histoires et leurs produits ! C’est parti !

J’achète les produits du Carmel de Lourdes

Le Carmel de Lourdes, c’est quoi ? ❓

Commençons au début : le mont « Carmel » est une montagne de Terre sainte réputée pour sa beauté ! Depuis le prophète Élie vers 800 av. J.-C., de nombreux moines ermites y ont vécu, cachés, au service de Dieu. Plus tard, au XIIe siècle, naît l’Ordre de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel, mais c’est au XVIe siècle que cet ordre est réformé par une carmélite espagnole (bingo c’est sainte Thérèse d’Avila !) pour devenir l’Ordre du Carmel qu’on connaît. Aujourd’hui, il y a environ 15000 carmes et carmélites dans le monde entier !

Carmel de Lourdes de dos - Divine Box
Carmel de Lourdes

De la Corrèze à Lourdes 🚶‍♀️

Mais le Carmel de Lourdes, d’où vient-il ? Tout commence au XIXe siècle en Corrèze. A cette époque, l’Ordre du Carmel est très dynamique, et surtout à Tulle ! Ayant de plus en plus de vocations, les soeurs corréziennes fondent le Carmel du Puy-en-Velay en 1860. Quatorze ans plus tard, rebelote : le Carmel de Tulle achète le terrain situé en face de la grotte de Lourdes, de l’autre côté du Gave. Et après deux ans de travaux, quelques carmélites de Tulle arrivent enfin sur place : c’est la naissance du Carmel de Lourdes !

Sacré coïncidence 🙏

L’arrivée des carmélites à Lourdes, avec Mère Thérèse de Jésus en tête (celle qui acheta le terrain), date du 16 juillet 1876. Les aficionados d’entre vous auront fait le parallèle avec le 16 juillet 1858, date de la 18e et dernière apparition de Marie à Bernadette ! Par ailleurs, en ce même 16 juillet, on célèbre la fête de Notre-Dame du Mont Carmel ! Et cerise sur le gâteau : le jardin actuel du Carmel de Lourdes se trouve tout pile là où Bernadette a vu la Vierge ce 16 juillet 1858 (apparition qui n’était donc pas à la grotte !). Alors : coïncidence… ?

Soeur du Carmel de Lourdes - Divine Box

Carmélite dans le jardin du Carmel de Lourdes – Carmel de Lourdes

Une vie paisible au Carmel de Lourdes 🕊

Aujourd’hui, le Carmel de Lourdes compte 26 sœurs. Cinq vivent « au tour » et assurent l’accueil, les courses etc… Tandis que les autres vivent retirées du monde, dans le silence et le recueillement, alors chuuut… Entre la prière en communauté, le travail manuel individuel et les moments fraternels, leur vocation propre est de prier pour les nombreux pèlerins de passage à la grotte de Lourdes ! Bref, un style de vie qui tient en 2 mots : « simple et joyeux » !

Soeurs du Carmel de Lourdes - Divine Box

Prière en communauté – Carmel de Lourdes

C’est la fête au Carmel 🎵

A Lourdes, les carmélites ne vivent pas seulement de prière. Et pour cause : ce sont de sacrées musiciennes ! Clarinette, flûte, violon, accordéon, orgue, guitare ou encore castagnettes, les sœurs aiment à jouer quelques notes, parfois même pour accompagner quelques danses… Et oui, bien qu’elles vivent de recueillement et de prière, les carmélites de Lourdes savent mettre le paquet quand il faut pour les jours de fête !

Elles savent tout faire 🍴

Comme dans toute vie contemplative, le travail manuel tient une place importante au Carmel. Et ça tombe bien car les sœurs ont de l’or dans les doigts, et pas qu’en musique ! En effet, elles fabriquent et vendent des produits artisanaux qu’elles distribuent quasi exclusivement dans leur petit magasin. Des chocolats, cakes ou biscuits pour les gloutons, des étoles brodées et écharpes pour les frileux, des statuettes de Notre- Dame de Lourdes en porcelaine pour les plus pieux etc… Elles sont fortes ces carmélites !

Soeurs Carmel de Lourdes - Divine Box

Atelier en communauté – Carmel de Lourdes

La fleur d’oranger 🍊

Ahhh, les petits gâteaux du Carmel de Lourdes… c’est une longue histoire ! Au lancement en 1970, une sœur chargeait son vélo de caisses de biscuits et hop, elle sillonnait la ville pour les vendre, ce qui lui a d’ailleurs valu le surnom de « soeur gâteau » de la part des lourdais ! Quelques années plus tard, le Carmel ouvre un magasin sur place pour les pèlerins de passage. Et côté parfum pour les biscuits, après en avoir essayé de nombreux, les carmélites ont choisi celui que sainte Thérèse d’Avila préférait : la fleur d’oranger !

De brun vêtues au Carmel de Lourdes 🎨

Selon les indications données par sainte Thérèse d’Avila, les carmélites sont vêtues d’un habit monastique qui se veut simple et so(m)bre. Chaque sœur porte un voile noir sur la tête (ou blanc pour les novices), avec une toque blanche enfilée sur la tête, ainsi qu’un habit de couleur marron. A la tunique principale, qui constitue l’habit à proprement parler, s’ajoute le « scapulaire » qui est brun lui aussi ! Cette couleur brune représente la pauvreté, et invite les sœurs à revêtir chaque jour l’humilité et la simplicité. Pfiou, ça dépote !

Découvrez les biscuits à la fleur d’oranger du Carmel de Lourdes

Les soeurs du Carmel de Lourdes fabriquent artisanalement de délicieux petits biscuits à la fleur d’oranger.

Cliquez ici pour retrouver les biscuits à la fleur d’oranger du Carmel de Lourdes ou laissez-vous tenter juste ici !

Biscuits à la fleur d'oranger - Carmel de Lourdes - Divine BoxBiscuits à la fleur d'oranger - Carmel de Lourdes - Divine Box - Mise en scène.001
4 avis

Biscuits à la fleur d’oranger – Carmel de Lourdes

6,30

Les biscuits à la fleur d’oranger du monastère du Carmel de Lourdes c’est une belle histoire ! Les carmélites fabriquent des biscuits dès  1970 et sillonnent la ville de Lourdes à vélo pour les vendre. Cela vaut même à une des carmélites le nom de « soeur gâteau » par les lourdais. Côté parfum, après en avoir essayé de nombreux, les soeurs du Carmel de Lourdes choisissent le préféré de Saine Thérèse d’Avila : la fleur d’oranger ! À déguster en dessert, au café ou au goûter, les biscuits à la fleur d’oranger vous feront craquer en plus d’être à croquer ! 😇

6,30

En stock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires