Abbaye de Chantelle vue aérienne - Divine Box

En avant pour découvrir l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle, en Auvergne ! Une histoire remplie de rebondissements, pleine de petites anecdotes, et surtout des produits cosmétiques réputés. C’est parti !

J’achète les produits de l’abbaye de Chantelle

L’histoire de l’abbaye de Chantelle commence il y a fort longtemps… 📜

À Chantelle, tout commence au… Ve siècle ! On y construit en effet un château primitif et une église dédiée à saint Vincent, culminant à 323 mètres, et surplombant donc la région ! Un lieu stratégique donc, dont nous verrons l’importance plus tard…

Mais la présence monastique, elle, n’arrive qu’en 937. À cette date, les propriétaires des lieux (un certain Ainaud et son épouse Rothilde) donnent ainsi les bâtiments à des chanoines de saint Augustin.

Cet acte fondateur, co-signé par saint Odon (bénédictin réputé de l’époque), n’existe plus dans sa version originale. En revanche, une copie du XIe siècle est conservée précieusement aux Archives Départementales du Puy-de-Dôme. De leur côté, les soeurs ont bien sur la version numérique de cette copie… au cas où !

Incroyable, non ?

 

L’abbaye de Chantelle : un lieu prisé ! 🌟

Au fil des années, Chantelle fait des envieux parmi les stars de l’époque !

Il faut dire que sa situation géographique est stratégique à l’époque. La colline qui surplombe la région était en effet tout proche d’une ancienne voie romaine, très empruntée alors pour les déplacements et le commerce, qui reliait autrefois Clermont à Bourges.

Grâce à ce positionnement tout particulier, l’abbaye de Chantelle a rapidement attiré du monde. Voici quelques faits marquants :

  • au VIIIe siècle, Pépin le Bref (roi des Francs) s’empare du château;
  • en 1286, Aymar de Cros (évêque de Clermont) s’y fait sacrer;
  • au XVe siècle, elle est propriété du duc de Bourbon, qui en rebâtit tous les lieux;
  • au XVIe siècle, Anne de Beaujeu (fille du roi Louis XI et régente de France) y installe sa résidence avant d’y mourir.

Entre temps, le prieuré se refait plusieurs beautés : au XIIe et au XVe siècle. Les bâtiments s’embellissent !

 

L'abbaye de Chantelle se situe en Auvergne, dans un ancien château

L’abbaye de Chantelle se situe en Auvergne, dans un ancien château – Divine Box

L’abbaye de Chantelle chancelle ! 💥

Mais la vie de château (héhé) prend fin un peu plus tard.

En 1638 notamment, le château de Chantelle est « desmolly et razé » sous les ordres d’une ordonnance de Richelieu de 1635, ennemi farouche de la noblesse. Il soupçonnait alors les lieux d’être un repaire de potentiels ennemis du roi. Heureusement pourtant, le prieuré reste alors intact !

Mais au XVIIe siècle, la communauté des chanoines faiblit, et laisse finalement sa place à des jésuites en meilleure forme. Le dynamisme de ces derniers donneront plus de rayonnement et de dynamisme à Chantelle, et c’est tant mieux !

Un siècle plus tard, à la Révolution, le prieuré est vendu comme bien national. Triste sort… C’est donc la fin de la vie religieuse à Chantelle, après plus de huit siècles d’histoire !

Mais attendez, les bonnes nouvelles arrivent un peu plus tard…

 

Les bénédictines de l’abbaye de Chantelle arrivent ! 🏃

Une fois passé le tumulte de la Révolution, l’évêque de Moulins désire que la vie monastique reprenne à Chantelle. Et il a bien raison, tiens !

C’est ainsi qu’en octobre 1853, un groupe de bénédictines de l’abbaye de Pradines (près de Roanne), arrive à l’abbaye de Chantelle. On y est enfin ! La nouvelle communauté grandit alors vite et bien et aménage petit à petit les quelques vestiges des siècles passés.

À peine dix ans plus tard, en 1862, les bâtiments sont même classés « monuments historiques » ! Pas mal non ? L’abbaye de Chantelle reprend donc du poil de la bête, et rayonne doucement mais sûrement !

 

L'abbaye de Chantelle compte aujourd'hui une petite quinzaine de soeurs bénédictines

L’abbaye de Chantelle compte aujourd’hui une dizaine de soeurs bénédictines – Divine Box

La cosmétique à l’abbaye de Chantelle : ça mousse ! 👪

Au milieu du XXe siècle, le pape Pie XII invita tous les monastères de moniales à avoir une activité lucrative pour les biens de la communauté. Les bénédictines de Chantelle ont ainsi cherché une activité pour préserver les lieux et assurer la subsistance des soeurs. Après mûre réflexion, le choix est fait en 1952 : l’abbaye de Chantelle fabriquera des produits d’hygiène pour la famille !

Au lancement en août 1954, toute la communauté est investie : une soeur chimiste en production, une soeur mathématicienne en comptabilité, et les autres notamment pour le conditionnement. En deux temps trois mouvements, elles sortent déjà un lait de toilette et une eau de Cologne ! C’est le début d’un grand succès pour les bénédictines de Chantelle…

 

À l’abbaye de Chantelle, « Business is Business » 👔

Très vite, les produits de soin de l’abbaye de Chantelle font un carton dans la région !

Au fil des années, les soeurs développent alors leur gamme : nouvelles senteurs, nouveaux formats, nouveaux produits etc. Chaque soeur participe ainsi, selon ses capacités, à la production ou au conditionnement.

En 1962, les soeurs créent leur propre entreprise : « Les Fabrications des Bénédictines de Chantelle ». Elle deviendra ensuite en 1982 : « Société Nouvelle des Fabrications des Bénédictines de Chantelle ». Les soeurs s’organisent de mieux en mieux, et se professionnalisent. Eh oui, même chez les bénédictines on parle business plan !

Quelques partenariats  de production émergent avec d’autres abbayes, notamment avec les moines de l’abbaye Sainte-Marie du Désert en 1994. Mais plus tard, notamment en 2012, tout sera rapatrié à l’abbaye de Chantelle.

 

Les soeurs de l'abbaye de Chantelle conçoivent, développent et fabriquent artisanalement des produits cosmétiques dans leur laboratoire

Les soeurs de l’abbaye de Chantelle conçoivent, développent et fabriquent artisanalement des produits cosmétiques dans leur laboratoire – Divine Box

Abbaye de Chantelle : et aujourd’hui ? 💒

Aujourd’hui, l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle regroupe dix bénédictines qui vivent toujours selon la règle de saint Benoît : « prière et travail ».

En plus des sept prières quotidiennes (la première à 5h40 !), les soeurs accueillent les pèlerins de Compostelle et travaillent de leurs mains au conditionnement des produits et au développement des nouveautés cosmétiques.

Elles travaillent ainsi de pair avec une dizaine de salariés laïcs qui les aident en production, et Mère Pascale reste la « big boss » de l’entreprise ! Une entreprise cosm-éthique en somme…

 

Aujourd'hui encore, les soeurs de l'abbaye de Chantelle poursuivent la tradition monastique en priant les huit offices quotidiens

Aujourd’hui encore, les soeurs de l’abbaye de Chantelle poursuivent la tradition monastique en priant les huit offices quotidiens – Divine Box

Une architecture remarquable 🏰

On vous le disait au début, l’abbaye de Chantelle n’est pas toute jeune ! Pourtant, les bénédictines qui habitent les lieux conservent encore les bâtiments avec précaution. Côté architectural et historique donc, plusieurs choses à retenir (et parfois à observer !) :

  • des premières traces du Ve siècle, il reste encore quelques vestiges souterraines à l’abbaye;
  • les fondations officielles du prieuré, devenu aujourd’hui l’abbaye de Chantelle, datent de 937;
  • l’église garde encore de nombreuses traces du XIe siècle. Elle est notamment remarquable aujourd’hui par sa charpente en forme de bateau retourné
  • le prieuré actuel est une héritage direct du prieuré bâti sur place au XVe siècle;
  • les petits frontons qui surplombent les absidioles de l’église abbatiale sont très proches de ceux de Notre-Dame-du-Port à Clermont-Ferrand. Anecdote amusante d’ailleurs, car l’abbaye de Chantelle était rattachée au diocèse de Bourges. Pour autant, ses traits auvergnats, architecturaux notamment, sont bien marqués !

Avec autant d’histoire, autant vous dire que les lieux ont souvent besoin d’un petit rafraîchissement ! Ne soyez donc pas étonné(e) si vous y croisez un jour un artisan avec sa brouette…

Plus sérieusement, allez donc faire un tour sur place, c’est un petit coin de paradis dans l’Allier ! Et ça Chantelle-ment bon…

 

Eglise abbatiale de l'abbaye Saint-Vincent de Chantelle - Divine Box

L’église abbatiale de l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle, remarquable de l’extérieur par ses absidioles, aux petits frontons caractéristiques – Divine Box

Découvrez les produits de l’abbaye de Chantelle 👇

Les soeurs de l’abbaye de Chantelle conçoivent, développent et fabriquent artisanalement des produits cosmétiques dans leur propre laboratoire ! Depuis 1954, elles réalisent savons, crèmes, gels douches, bains moussants, eau de cologne… Tous les produits sont naturels et bénéficient d’une certification scientifique !
Cliquez ici pour découvrir les produits de l’abbaye de Chantelle, ou bien laissez-vous surprendre par notre sélection juste en dessous :

Bain moussant senteur pin - Abbaye Saint-Vincent de Chantelle - Divine BoxBain Moussant senteur pin - Abbaye Saint-Vincent de Chantelle - Divine Box

Bain moussant senteur pin – Abbaye Saint-Vincent de Chantelle

6,1017,30

Le bain moussant senteur pin qui est proposée par l’abbaye de Chantelle en Auvergne, est une petite merveille ! La senteur du pin permet de purifier la peau et lui apporte une sensation de fraîcheur ! Le marron d’Inde qui lui est associé lui confère des vertus anti-inflammatoires. Le pin et le marron d’Inde sont par ailleurs deux plantes réputées pour favoriser la décontraction musculaire ! Le bain moussant senteur pin de l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle est donc le compagnon idéal de vos moments de détente et de bien-être ! Difficile de refuser cette douce heure non ? 😇

Encore 11 en stock

Lait hydratant de Chantelle - Abbaye Saint-Vincent de Chantelle - Divine BoxLait hydratant - Abbaye Saint-Vincent de Chantelle - Divine Box

Lait hydratant – Abbaye Saint-Vincent de Chantelle

9,6025,00

Le lait hydratant de Chantelle est l’un des produits les plus anciens et les plus emblématiques de l’abbaye de Chantelle ! Produit sur place depuis 1954, il permet aux soeurs d’accomplir leur vocation bénédictine : « ora et labora » (prière et travail). Enrichi en jojoba, huile d’amande et millepertuis, le lait de Chantelle nettoie, hydrate et protège les couches superficielles de l’épiderme. Il peut s’utiliser aussi bien en lait corporel quotidien qu’en démaquillant, et convient à tous les types de peau. C’est pas beau ça ? Le lait de l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle, c’est la crème de la crème : foncez ! 😇

Vite, plus que 4 en stock !

Savon au miel - Abbaye Saint-Vincent de Chantelle - Divine BoxSavon au miel - Abbaye Saint-Vincent de Chantelle - Divine Box Produit épuisé

Savon au miel – Abbaye Saint-Vincent de Chantelle

9,40

Le savon au miel de l’abbaye Saint-Vincent de Chantelle en Auvergne, est une petite merveille ! Il permet aux soeurs d’accomplir leur vocation bénédictine : « ora et labora » (prière et travail). Dans ce savon miel et beurre de karité sont associés pour des propriétés hydratantes et nourrissantes avec une efficacité renforcée. Les sœurs de l’abbaye de Chantelle y intègrent aussi un extrait de coton très apprécié pour ses qualités adoucissantes. À la fois très riche et non gras, il convient à tous les types de peau. Ce savon au miel est donc le compagnon idéal pour un bon bain relaxant. Une gourmandise pour votre peau, à tester de toute urgence ! 😇

À sec (rupture de stock)

Et hop, voilà une petite vidéo de l’abbaye de Chantelle :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires